« Hantée » de Christina Lauren

Devant une agence immobilière…

Moi (Tapotant du bout des doigts la vitrine): Regarde chéri!
« A louer superbe maison patchwork 5 pièces située au bord de la ville, et surnommée « Maison ». Meublée et autonome, elle s’occupera de votre ménage, de vous préparer de bons petits plats, sera la meilleure des baby-sitter pour vos enfants et prendra soin, en toutes saisons, du jardin anglais. »
C’est génial! Il faut qu’on choisisse celle-là.

Chéri (Plissant les yeux pour lire une petite ligne): « Attention! Maison possessive et jalouse. Risque de mal se comporter avec votre entourage. L’agence ne se porte pas garant en cas d’accident. »
(Hésitant) Euh… Tu as vu? Cette maison est possessive et dangereuse.
Moi (Sautillant sur place): Mais elle fait le ménage !
Chéri (Choqué): Mais elle peut s’en prendre à nos familles et amis.
Moi (A coté de la plaque): Mais elle fait la cuisine !
Chéri (Secouant la tête et m’entraînant loin de l’agence): Je crois qu’on va regarder le film Amityville ce soir. Je pense qu’il te remettra les idées en place…

 

hantee-719175.jpg

 

AUTEUR: Christina Lauren
TITRE: HANTEE
EDITEUR, ANNEE: Hugo et Cie, 2016
NOMBRE DE PAGES: 326 pages.

 

 

 

 

Après avoir pleurer la maison de mes rêves et but une bonne tasse de thé chaud pour me réconforter, je n’ai pas pu m’empêcher de me demander:
– Est ce que dans chaque ville ou village, se trouve une maison insolite ou abandonnée, réputée pour être hantée et dont personne ne veut s’approcher ?

De même, nous avons tous entendu des légendes sur des châteaux et demeures envahis de fantômes ou vu des films relatant ce style d’histoire (Amityville, Poltergeist , Shining etc…). Et n’oublions pas les animés avec l’excellent Monster House.

Alors éteignez les lumières, allumez une bougie et affrontez une terrible entité dans: « HANTEE » de Christina Lauren.

RESUME:
 » Delilah Blue n’a d’yeux que pour Gavin. Le regard ténébreux et la silhouette toujours parée de noir, le garçon a l’air de sortir tout droit de l’univers sombre et ? il faut l’avouer ? franchement tordu de ses dessins. Tout chez lui est bizarre, jusqu’à la vieille bâtisse dans laquelle il vit, qui donne une sorte de cachet inquiétant à leur petite ville. Lorsque Gavin décide d’emmener Delilah chez lui, un privilège exceptionnel, elle découvre avec stupeur que les lieux semblent capables de communiquer. Cheminée, par exemple, allume sur demande son propre feu. Lit s’agrandit selon les exigences de Gavin, et Piano lui a appris à jouer lorsqu’il était petit… Très vite, Delilah va comprendre que ce qui vit ici n’est pas humain…À quel prix gagnera-t-elle le droit d’aimer le propriétaire de ces lieux tourmentés ? »

Aimant les histoires touchant le paranormal,  j’étais assez curieuse de découvrir le nouveau roman de ce duo d’auteure connu pour leurs séries « Beautiful Bastards » et « Wild Seasons ». Le résumé était prometteur et j’avais hâte de me lancer dans cette nouvelle lecture.  

Nous nous retrouvons donc avec Delilah, une jeune fille qui a une attirance pour tout ce qui touche au gore (Films d’horreur, dessins morbides… Tiens, ça me rappelle quelqu’un… Moi plus jeune!).
Ce goût va d’ailleurs la pousser, lorsqu’elle était agée de 11 ans, à porter un grand intérêt à Gavin et sa mystérieuse maison . Je trouve dommage qu’au fil des pages ce côté sombre de la jeune fille ne soit pas plus développée. Mise à part ça, j’ai apprécié cette héroïne. Delilah est courageuse, déterminée, mature pour son âge et n’a pas honte de dévoiler ses peurs et ses doutes.

Puis nous avons  ce cher Gavin, jeune homme mystérieux, qui semble se dissimuler dans ses tenues sombres et ses longs mèches noirs devant son regard. Il est entouré d’un grand voile de mystères et sujet à de nombreuses questions et rumeurs: Où sont ses parents ? Sont-ils morts ? Qu’est ce qui se cache entre les 4 murs de cette étrange maison ?

A son retour à Morton city,  Delilah se rendra compte qu’elle est toujours sous le charme de Gavin. Et au fil de leurs conversations,  nous allons voir leur relation reprend là où elle s’est arrêtée et leurs sentiments se développer.  Pour elle, sa seule présence illumine sa vie et lui fait oublier le comportement froid de ses parents et sa maison vide de chaleur familiale. Pour lui, qui a toujours aimé notre héroïne, il se sent enfin pleinement heureux d’avoir une personne qu’il aime près de lui.
On ressentira d’ailleurs la petite touche d’érotisme bien connue du Duo Christina Lauren dans la relation du couple.
Mais j’ai trouvé tout de même que la romance entre les deux adolescents s’est mise en place  un peu trop vite. On a l’impression qu’ils ne sont plus croisés depuis 6 semaines et non 6 ans. Durant les premières chapitres, je commençais à avoir peur que l’histoire d’amour n’occulte la partie paranormale. Heureusement, ce n’est pas le cas. Et c’est avec un grand sourire, que je vois Maison prendre place entre les deux amoureux.

Suite à la révélation du secret de Gavin sur sa maison à Delilah, nous allons voir se mettre en place un étrange triangle amoureux (Oui, oui! Je confirme!). Ah… Maison. Personnage à part entière dans ce roman. Dans les premières pages, elle est en arrière plan, puis au fil de la lecture, elle devient le point de rendez vous pour Delilah et Gavin, pour finir être la rivale qui enveloppe nos personnages et les étouffe de sa présence quasi-permanente.
Le jeune homme se retrouvera ainsi partager entre son amour pour Delilah et sa grande affection pour sa maison qui l’a élevé comme une mère. Un choix devra être fait et il ne sera pas sans conséquences!
J’ai apprécié ce dilemme qui donne beaucoup de force à l’intrigue.

Quelques lecteurs ont eu du mal avec l’idée de la maison possessive. C’est vrai qu’il est assez perturbant d’entendre dire « Ma plus grande rivale, c’est la maison de mon copain… Je te jure! C’est une folle furieuse! ». Mais ayant vu et lu de nombreuses histoires de maisons détraquées, cet élément de l’histoire ne m’a pas gênée du tout.

L’ambiance douce du premier amour, laissera place à une atmosphère plus poisseuse et terrifiante. Mais Delilah, malgré sa peur, luttera pour sauver Gavin et leur histoire amour contre Maison.

CONCLUSION:
Christina Lauren ont marqué un grand coup en entrant dans le Young Adult avec une histoire paranormale. Nous avons une protagoniste qui malgré ses peurs, fera tout pour sauver son petit ami, quitte à se confronter physiquement avec une maison possédée. Et j’aime voir ce genre d’héroïne !

Ce que je trouve dommage, c’est que le côté obscure de Delilah s’efface devant la peur que lui donne Maison, que la romance se mette trop rapidement en place et que la scène finale ne soit pas plus détaillée. Certes, on rentre vite dans l’action mais j’aurais aimé une confrontation bien plus forte.

Malgré ça, j’ai apprécié ce roman. La lecture est fluide et prenante. On attends avec hâte chaque rencontre entre Delilah et Maison, et les réactions de Gavin devant le « vrai visage » de sa « mère adoptive. »

Très bon livre pour celles qui aiment les romances et le paranormal. Et pour ceux qui ont goût pour des actions plus fortes et plus effrayantes, comme moi, c’est tout de même une agréable lecture à caler entre une histoire de serial killer et celle d’une poupée maléfique ! Après ce roman, vous ne verrez plus votre maison et les objets qui vous entourent, de la même façon.

D’ailleurs… Ma tasse de thé ne vient-elle pas de bouger ?

(Dessin de raevynewings)

Publicités

9 commentaires Ajouter un commentaire

  1. millemircea dit :

    Je suis en train de le lire ! (bon je lis 3 livres en même temps, donc celui-ci n’avance pas beaucoup). J’ai seulement lu la fin de ta chronique et je suis ravie que tu l’aies apprécié. Comme toujours j’adore tes débuts de chronique 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. klolianebooks dit :

      Merci beaucoup ! Et je te rassure:
      – Je ne veux pas vivre dans une telle maison. Je serais capable d’en faire un barbecue géant si elle pense à prendre Chéri ou Mininous. Moi jalouse ? Oui beaucoup! 🙂

      J'aime

      1. millemircea dit :

        Heureusement que tu ne voudrais pas vivre dans une maison comme celle-ci. Je suis qu’au début du livre mais Maison est tellement possessive et jalouse.. Enfin j’ai envie de lui « T’es une maison, tu crois vraiment qu’il va rester avec toi toute sa vie ? » Bref, je retourne lire x)

        J'aime

      2. klolianebooks dit :

        Elle serait capable de balancer toute la vaisselle sur toi pour te répondre. C’est qu’elle est susceptible la madame ^^ En tout cas, je te souhaite une bonne lecture !

        J'aime

      3. millemircea dit :

        Mais ça casserait Vaisselle, Assiette et Verre !! L’avantage quand la maison est vivante, ahah ! Et merci 🙂

        Aimé par 1 personne

  2. mutinelle dit :

    Comme toi, j’ai un peu été déçue par la romance. Pis j’ai pas vraiment eu peur, faut dire que quand on a lu « pire » on trouve ça plutôt gentillet.

    Aimé par 1 personne

    1. klolianebooks dit :

      Tout a fait d’accord!
      J’ai grandi en lisant des Stephen King et frisonner devant Twin Peaks, Creepshow, la trilogie des enfers d’Argento et tout un tas de films angoissant. C’est clair pour moi, Maison est un petit agneau à côté ça ^^

      J'aime

  3. NovaBaby dit :

    Il me fait super envie, surtout vu la façon dont tu en parles. Bon, j’espère qu’il ne fait pas trop peur quand même, parce que contrairement à toi, je suis une trouillarde !

    Aimé par 1 personne

    1. klolianebooks dit :

      Ça ira… Si tu lis en pleine journée ^^ Je te taquine ! Quelques scènes assez effrayante mais la romance te les fera oublier.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s