« Ne t’approches pas  » de Luana Lewis

Masterchef at home..

Moi (Finissant de poser les couverts): La table est prête!.
Chéri (voix venant dans la cuisine): J’arrive avec le super soufflé.
(Le posant sur la table) Il a l’air appétissant.
Moi (Fière de ma petite personne): Bien sûr! Je suis une pro!
Mininous (Tenant ses couverts): Je meurs de faim ! J’ai hâte de goûter maman!
Chéri (plongeant le couteau dans le soufflé): Moi aussi!
(sur un ton surpris): Mince! Il se ratatine!
Mininous (Se levant pour voir à l’intérieur du moule): On dirait un pneu qui a dégonflé.
Moi (Pleurant): Mon soufflé est naze!!
Chéri (Me consolant): Mais non! Même s’il est plus petit et plus plat, il me donne toujours envie de le manger. N’est ce pas Mininous ?
Mininous (me souriant): Même s’il ressemble à un pneu crevé, on va le manger maman
Moi (pleurant de plus belle): Et dire que c’était du surgelé! Ça devait être plus facile !

 

51OH9nwNWhL._SX195_

 

AUTEUR: Luana Lewis
TITRE: « Ne t’approche pas »
ÉDITEUR, ANNÉE: Denoël, 2016
NOMBRE DE PAGES: 320 pages.

 

 

 

 

L’hiver est toujours là et nous avons eu la grande surprise de voir quelques flocons de neige tombés sur Paris. Quoi ? De la neige en hiver? Est ce possible ?
Oui, on s’étonne pour peu de choses. Malheureusement, on n’a pas eu droit à un « beau tapis blanc ». Afin de me consoler un peu, j’ai décidé de me plonger dans une nouvelle histoire hivernale. Voici « Ne t’approche pas » de Luana Lewis.

RÉSUME:
« Depuis trois ans, Stella, psychologue, vit recluse chez elle. Souffrant d’une agoraphobie sévère, elle se sent à l’abri dans cette maison isolée qu’elle partage avec son mari, Max. Mais lorsque la jeune Blue frappe à sa porte, avec ses grands yeux effrayés et ses tristes histoires, le monde que Stella a mis tant de temps à construire commence à s’effondrer…
Derrière le masque de l’adolescente se cache une redoutable manipulatrice. Blue va porter un coup fatal à l’équilibre fragile qui régit la vie de Stella, l’obligeant à se confronter aux traumatismes de son passé et aux secrets qui pèsent sur son mariage. »

Après avoir lu ce résumé plus qu’alléchant, je n’avais qu’une seule idée: me lancer dans la lecture de ce roman, pleine de promesses.
Alors que la neige recouvre la ville de Hilltop, en Angleterre, nous nous retrouvons avec Stella, jeune femme d’une trentaine d’années, qui souffre d’agoraphobie. Se trouvant seule chez elle, lieu qui représente son seul refuge, une jeune fille de 15 ans transie de froid, Blue,  frappe à sa porte. Prise entre sa phobie et le désir de sortir de ses angoisses, elle décide de la laisser entrer. A partir de cet instant, la torpeur, dans laquelle Stella s’est plongée,  va peu à peu se fissurer pour laisser place à une vérité enfouie.

La narration de ce roman alterne entre l’instant présent à Hilltop et des événements passés dans la vie de chacune. L’intrigue se met très vite en place sans qu’il y’ait vraiment de suspense (Quelques éléments de l’histoire sont assez prévisibles).  Je m’attendais à un huis clos étouffant où la visite de Blue et son comportement manipulateur resteraient un mystère jusqu’à un dénouement imprévisible.
Mais à un tiers du livre, vous savez pourquoi elle se présente devant Stella et qu’elle ait son but. Et pour son côté manipulateur, elle ne vaut pas une Hayley Stark d’ « Hard Candy » (un superbe film avec Ellen Page). On a surtout droit à une ado paumée, dont ses troubles mentaux sont dus à une triste enfance.

Pour l’héroïne, on ne peut qu’être touché par la cause de ses souffrances et de sa phobie. Bien que Stella, par son passé de psychologue, comprend qu’elle s’enfonce peu à peu dans ses troubles, elle semble avoir beaucoup  de mal à sortir de cette torpeur médicamenteuse sécurisante. Pourtant, cette soirée, riche en émotions, va la faire émerger peu à peu. De personne naïve, à victime brisée, elle deviendra une femme plus forte prête à affronter les épreuves qu’ils l’attendent.

Pour ce qui est des personnages secondaires, je retiens seulement que le rôle des hommes dans ce roman n’est guère glorieux. Seul un personnage masculin sort du lot et aura une place de soutien pour l’héroïne. Il remonte un peu le niveau car au regard des autres personnages, on se méfierait à tout instant de la gent masculine !
Mais il est clair que l’histoire se tourne essentiellement sur Stella et Blue. Et lorsque vous comprendrez le lien qui unit ces deux femmes, vous ne resterez pas insensible à la situation.

Je finis sur  la conclusion du roman. L’auteur nous rajoute une sorte d’ épilogue. Il n’apporte rien à part de donner une vision de l’avenir sur l’un des personnages, occultant tous les autres et laissant de nombreuses questions en suspens. Sans cet épilogue, la fin, certes, ouverte, était largement suffisante.

 

CONCLUSION:

Il est dommage que ma déception de ne pas avoir un huis clos plus angoissant et un épilogue qui n’était pas nécessaire, me laisse un goût amer. Pourquoi?
Tout simplement, parce que l’histoire est vraiment prenante sous un regard plus psychologique.
On a une trame fort intéressante qui nous fait dévorer ce roman. Et nous soutenons une héroïne qui affronte sa phobie pour sortir de sa « cage dorée ».

La plume de l’auteur est agréable et fluide.  Nous n’avons pas de sensation de longueur au fil des pages. Ce roman a beaucoup de qualités pour une bonne lecture mais…  Comme pour mon soufflé, mon enthousiasme a baissé lors de la lecture d’éléments prévisibles et de questions sans réponses. Je conseille tout de même la lecture à ceux qui aiment les romans traitant du comportement humain et des troubles psychiques résultant d’un traumatisme ou d’un cadre de vie « toxique ».

 

(Image de boobookittyfuck)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s