« Le talisman des territoires (Tome 1): LE TALISMAN » de Stephen King (Challenge Stephen King #2)

Belle déclaration (En mode sauvetage)…

Moi (Assise près de la fenêtre du salon, le livre en main): Chéri, tu crois aux mondes parallèles ?
Chéri (S’asseyant auprès de moi, en lisant ses mails sur son téléphone): Hum… Oui bien-sûr…
Moi (souriante, posant ma tête sur son épaule): Et dans toutes ces réalités, on serait en couple, hein ?
Chéri (Attentif à ses messages et ne m’écoutant pas ): Hum… Mais non, c’est impossible.
Moi (Se relevant, en le secouant par le bras): Comment ça impossible ! Tu veux me tromper dans les autres mondes, c’est ça! Me laisser seule, triste dans mon coin!
Chéri (essayant de me calmer): Mais non… Euh… Je veux dire… Tu es… Unique! Voilà unique. Je suis le chéri d’un monde qui a la chance d’avoir l’unique Kloliane.
Moi (le serrant dans mes bras, et l’embrassant): Toi aussi, tu es mon unique !

8386.jpg

 

AUTEUR: Stephen King /Peter Straub
TITRE: Le talisman des territoires (Tome 1): Le Talisman
EDITEUR, ANNEE: Livre de Poche, 1992
NOMBRE DE PAGES: 1088 pages

 

 

 

Je vais vous parler d’un de mes coups de cœur littéraire. Un livre qui m’a fait perdre pied dans la réalité. Un héros auquel je me suis sentie extrêmement proche. Une aventure qui m’a fait voyager à travers les Etats-Unis. Des mots qui m’ont marqué à jamais. Le roman que je vais vous parler est : « Le Talisman des Territoires (tome 1): LE TALISMAN » de Stephen King.

RESUME: 
« Les Territoires sont peuplés de chimères, de bonnes fées et de démons. Nul n’y entre, pas même un enfant, sans risquer de perdre sa vie et son âme… Une plage déserte, quelque part sur la côte Est des Etats-Unis. Jack Sawyer, douze ans, scrute l’horizon, tourmenté… Sa mère se meurt d’un mal inconnu, et jack désespère de pouvoir l’aider. Le vieux Speedy Parker, joueur de blues devenu gardien de parc d’attractions, lui révèle l’existence d’un autre monde, qu’il appelle les Territoires, endroit féerique mais terriblement dangereux, où le ciel est transparent et profond, et les senteurs plus fortes. C’est là que se trouve le Talisman, seul remède qui puisse sauver sa mère. A l’issue de semaines d’épreuves au cœur de l’enfer et du désespoir, Jack saura-t-il résister à la force extraordinaire qui s’emparera alors de lui – et vaincre ses propres démons ? »

Participant au Challenge « Master King » organisé par Lueurs-mortes et dont j’ai vu la présentation sur Livraddict, j’ai choisi pour la décennie 1980-1990, « Le Talisman».

Il est bien difficile de mettre des mots sur les livres qui vous ont touchés. Tant de choses à dire et si peu de temps…
J’ai lu la première fois ce livre lors que j’avais 14 ans. Sans rentrer dans les détails, j’avais comme seule échappatoire mes livres. Tout mon temps libre était utilisé par mes lectures avec pour fond sonore ma radio. Je lisais depuis deux/trois ans du Stephen King (oui, c’est bien jeune. Et non, je n’étais pas une adolescente perturbée. Mais, je ne suis pas un exemple à suivre. C’est selon la sensibilité et la mentalité de chacun). Lors des courses hebdomadaires,  je me suis prise d’intérêt pour « Le Talisman » à cause de sa couverture. Elle m’intriguait beaucoup. Je n’imaginais pas, encore, dans quelle aventure je me lançais…

Aujourd’hui, j’ai encore cet exemplaire avec moi. On a tous les deux vieillis, mais notre lien est toujours aussi fort. Et pour cette chronique, enveloppée de nostalgie, je rejoins  de nouveau Jack sur les routes.

Jack est un jeune garçon de 12 ans,  vivant dans une station balnéaire hors saison, avec sa mère Lily Sawyer, ancienne actrice des séries B des années 60. Seul sur une plage, il se demande quelle est la raison qui pousse sa mère dans cette fuite à l’autre bout des Etats-Unis (Les appels incessants de l’associé de son défunt mari,  Morgan Sloat? La  maladie ? La mort ?). La peur de perdre sa mère l’envahit peu à peu. Que va t-il devenir sans elle ?

Une solution va surgir lors de sa rencontre avec Lester Speedy Parker, qui restaure les attractions d’un grand parc fermé durant la période scolaire. Mais ce vieil homme lui semble très familier et utilise le surnom que lui donnait  son père « Jack la vadrouille ». Il va lui ouvrir les yeux sur les mondes parallèles, appelés Territoires (Terres où la magie est encore présente) dont chacun à son double et lui parler d’un objet unique,  le talisman, qui a le pouvoir de la sauver. Puisant dans son courage et après une séparation riche en émotion avec sa mère, Jack, à peine 12 ans,  part pour réaliser sa quête sachant qu’elle sera longue et non sans danger, en direction de l’Hôtel Noir, l’Azincourt.

Mon dieu ! Rien qu’en y repensant, j’ai des frissons. Les sentiments que j’ai ressentis à l’âge de 14 ans, me reviennent sous forme de vagues de plus en plus fortes. Nous suivons  le voyage épique de ce jeune héros charismatique,  à travers les Etats-Unis, et dans les Territoires où la magie est reine dont chaque action chez l’un à une répercussion chez l’autre. La narration, à la troisième personne, s’ alterne entre les aventures de Jack et les petites interludes sur Morgan Sloat et son alter ego, Morgan Orris, qui, parallèlement, fait le même trajet que notre héros. Dans ces petits passages, le véritable visage de cet homme se dévoilera pour laisser place à un antagoniste prêt à tout pour obtenir le pouvoir du Talisman.

Nous avons droit aussi à une belle palette de personnages secondaires marquants: Speedy Parker à l’image du mentor, Wolf et sa célèbre citation « Je vais courir avec la lune », Richard, l’ami d’enfance de Jack (qui j’avoue, pourra vous agacer à certains moments), ainsi que les sbires de Sloat ( l’immonde Osmond accompagné de son fouet et son alter égo le Révérend Gardener,  et son fils sadique,  Reuel/Elro). Chacun ont une place importante dans ce récit. Vous ressentirez de l’empathie et de l’amitié pour les uns et un total dégoût pour les autres.

Et que dire des Territoires! Leurs descriptions vous emportent dans un monde fantasmagorique, à l’air pur, aux paysages envoûtants mais cachant divers dangers. Ainsi que les routes traversant les Etats-Unis où se déroulent des scènes qui marqueront votre imaginaire  (L’horrible Foyer du Soleil, le collège de Richard et l’Azincourt).

Roman écrit en duo par Stephen King et Peter Straub, ce récit épique à marquer de nombreux lecteurs dans le monde, dont moi. Leurs plumes combinées nous livre une histoire Fantasy pleine d’intrigues et de rebondissements. L’enchaînement des événements donneront un final qui m’a prise au tripes. Oui, aux tripes! Pendant un bref instant, je me suis retrouvée à la place de Jack et j’ai ressenti les sentiments qui l’ont traversé. C’était fort, perturbant et… magique. Mon amour pour la plume de King a été renforcé et mon attrait pour les livres de Peter Straub a débuter à la fin de ma lecture.

Vous pouvez qu’être toucher par l’histoire de ce garçon qui se bat pour sauver sa mère, être éblouis par les Territoires dont vous rêverez de connaître, et désirer vivre une aventure qui vous ferez sortir de votre quotidien… Bref, un livre qui vous fera rêver.

CONCLUSION:

« Le Talisman » est arrivé à un moment de ma vie où je désirais m’évader de la réalité. Il a réussi à me chambouler au point de pleurer et de sourire, à accompagner mes pensées lorsque j’allais au collège et encore tellement de choses que je n’arrive pas à exprimer car cela touche trop à mon intimité.

Alors que j’approche de la fin de ma chronique, je ne peux m’empêcher d’être émue. Des années après, être encore touchée par ce livre, prouve l’impact qu’il a eu sur moi. Quelques personnes reprocheront des petites longueurs mais avec tous les événements que vivra Jack, je les considère comme les seuls instants où notre jeune héros peut souffler et évacuer le stress et le chagrin qui l’envahit sur cette route difficile.

La plume de ces auteurs, qui ont marqué la littérature américaine, m’a envoûtée à jamais. J’espère que si vous lisez ce roman, leurs mots vous emporteront dans une des plus belles quêtes que j’ai connu. Ce roman peut être lu autant par les adolescents que les adultes. Je préfère vous prévenir que certaines scènes peuvent heurter les plus sensibles.

Ce livre fait partie de mes coups de cœur qui restera à jamais gravé dans mon imaginaire et je suis très contente de l’avoir partager avec vous.

(Source image ici )

Publicités

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Woah ! 😮 Ça c’est une chronique positive et touchante (rien que ça ^^) 🙂 Ce n’est pas vraiment mon genre de prédilection mais je dois dire que si je peux le trouver à la bibliothèque, peut-être le ferais-je 😉 Merci pour la découverte !

    Aimé par 1 personne

    1. klolianebooks dit :

      Merci beaucoup 😀 Je voulais qu’on comprenne l’émotion que j’ai eu avec ce livre. Je suis contente que l’on ressente dans cette chronique.

      J'aime

  2. Je ne connaissais pas du tout mais c’est le genre de livres qui généralement me plait..Alors pourquoi pas !

    J'aime

  3. wilhelmina44 dit :

    Ton émotion est palpable, merci pour cette jolie chronique (^-^) Je garde également un excellent souvenir de cette lecture et tu me donnes envie de lire le second tome

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s