« Au delà des limbes » de Mélanie Baranger

Sixième sens –  Journée chez le meilleur ami de chéri (Partie 2)

Moi (tenant Chéri par la main et suivant Jean): Est-ce vrai que tu ressens la présence des… Hum… Esprits ? Ou bien c’est une blague stupide (jetant un coup d’oeil à chéri)
Jean (rigolant et s’arrêtant devant une porte): Je vois qu’il t’a raconté pas mal de choses sur moi. Il m’est arrivé, quelques fois, de sentir une présence dans certaines pièces de cette vieille maison (ouvrant la porte et nous y invitant). Cela arrive très rarement… Oh ! Je vois…
Moi (frissonnant, voyant de la buée sortie de ma bouche): Oh my godness ! Tu vois des morts c’est ça ? Comme le gosse du film ? (serrant le bras de chéri) Il faut fuir… Il faut qu’on appelle un exorciste!
Jean (toussant un peu pour attirer notre attention): Non, je vois juste que ma femme a mis la clim à fond au point de se geler sur place.
Chéri (me frottant les bras pour me réchauffer tout en rigolant): Oui, appelons un exorciste pour le climatiseur…

 

41pailucgfl

 

 

AUTEUR: Mélanie Baranger
TITRE: Au delà des limbes
EDITEUR, ANNEE: Plume Blanche, 2016
NOMBRE DE PAGES: 150 pages

 

 

Les limbes… Frontière entre la vie et la mort où les âmes se croisent. Pour ce type de thème, je vous avoue que je n’ai pas lu beaucoup de livres dessus. Le seul qui me revient en tête est « Si c’était vrai » de Guillaume Musso. Et côté film, si je devais en citer qu’un, ce serait « Ghost ». Dans ces romances avec cette touche de fantastique, il y’a toujours cette « frontière » qui sépare les deux protagonistes. Mais dans le roman d’aujourd’hui, quel avenir peut avoir la rencontre de deux âmes dans les limbes? Voici « Au-delà des limbes » de Mélanie Baranger.

RÉSUMÉ:
« On ne prévoit jamais la date de sa mort. On peut y penser, souvent, on peut en avoir peur, parfois,
mais personne ne sait quand elle viendra nous chercher. Ambre, une jeune étudiante de 21 ans, plonge dans un long coma à la suite d’un terrible accident, mais ce qu’elle découvre alors va changer sa vie à jamais. La Mort n’est pas une fin… »

Tout d’abord, je remercie la  maison d’édition Plume Blanche de m’avoir envoyé ce service presse et découvrir la plume de cette auteure.

Ambre est une jeune fille optimiste, qui vit avec sa mère et sa jeune sœur de 14 ans, Victoria. Le roman débute alors que la jeune femme nous narre chaque détails de sa matinée, de son réveil jusqu’à son départ pour la fac. Je me suis posée la question si l’auteure allait ou non, nous engloutir sous toutes ces précisions. A moins qu’elle n’est une grande importance pour la suite de l’histoire… Puis lors de son trajet, Ambre va vivre un terrible accident. Et tout prend un sens. Ces petites détails de notre vie, ces derniers instants agréables et simples sont ceux auxquelles on s’accroche lorsque notre vie bascule.

Plongée dans le coma, Ambre va vivre ce que beaucoup de personnes ont témoigné alors qu’ils étaient proche de la mort: la sensation de se détacher de son corps, de se voir pris en charge par les médecins et de ne plus ressentir aucunes douleurs ni besoins. Une expérience assez étrange, il faut bien le dire.
Entre le monde des vivants et celui des morts, Ambre trouvera un soutien auprès d’âmes comme elle et de fantômes attachés à leurs anciennes vies ou ayant des regrets.

L’histoire est assez originale car c’est bien la première fois que je vois une romance, entre deux protagonistes, débutée dans les limbes.  En générale, nous avons un sous le statut d’esprit et l’autre dans le monde des vivants. Est ce une relation vouée à l’échec ou est-elle signe d’espoir ? Pour ça, je vous laisse le découvrir par vous même.
Utilisant un thème d’actualité qui nous a tous touché, l’auteur nous livre un récit poignant où l’horreur d’un attentat arrache des gens à leurs familles, a leurs amis, à leurs vies. Tout comme ses proches, on se demande si Amber va s’en sortir.

 

Puis l’auteur nous guide à travers les « voiles des limbes » et nous présente des esprits qui continuent à éprouver des émotions bien humaines (colère, regrets, amour, espoir, fibre maternelle… etc). On le ressent avec plus d’impact lorsque chacun d’entre eux racontent la cause de leurs morts et pourquoi ils restent accrocher à leurs proches au lieu « d’être en paix ». Je préviens tout de même, ce n’est pas non plus un roman tire-larmes. Ces particularités rendent ces seconds personnages attachants, moins effrayants par leurs statuts fantomatiques et marquant notre lecture autant que le personnage d’Amber. En plus de la présence des esprits, nous avons deux autres âmes comme notre protagoniste dont leurs vies ne tient qu’un fil: Jérôme et Maïssa. Un lien très fort va unir ces trois personnages. Je m’arrête ici pour ne pas tout vous dévoiler de la trame de l’histoire.

J’ai apprécié ce roman et la plume agréable de l’auteure. Sans qu’elle n’ait eu à tirer sur la corde sensible, nous éprouvons une empathie pour toutes ces « personnes » prises dans les limbes et de leurs proches pour certains. Nous avons aussi une douce romance qui, pour mon grand plaisir, ne monopolise pas toute l’attention du lecteur et qui n’occulte pas les autres personnages. Et rien que pour ce détail, je remercie grandement l’auteure.

Après je vous avoue que des petits points m’ont laissé un peu dubitative mais ne voulant pas vous spoiler l’histoire, je vous dirais juste qu’il concerne la sœur d’Amber, Victoria et le rôle qu’elle tient au sein du roman (On va dire que c’est un joli hasard). Puis pour Amber elle-même et les blessures qu’elle a subi lors de l’attentat, de leurs niveaux de gravité et la durée des soins. Et, bien j’ai apprécié que la romance ne soit pas omniprésente au fil des pages, j’ai trouvé assez dommage que le personnage de Jérôme soit aussi « effacé » par rapport à la petite Maïssa et même des autres esprits (Mélissa, Flora, Nour, Charles…). J’ai eu un peu de mal à m’attacher à lui. A part ces quelques points, ce fut une lecture agréable que j’ai apprécié

 

CONCLUSION:
D’une plume douce, l’auteure nous livre une histoire émouvante, avec une touche d’espoir et des personnages attachants. Dans ce roman qui est assez court, elle réussit à nous faire ressentir tout un panel de sentiments à travers l’histoire d’Amber et de ses compagnons des limbes. Malgré quelques points de facilité pour la trame de l’histoire et que le personnage masculin de la romance soit assez effacé, ce fut une très bonne lecture. Un roman plein d’espoir à découvrir.

 

(Image d’après le jeu Limbo)

Publicités

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Pleack dit :

    J’ai adoré ton prologue, comme d’habitude ^^. Il m’a fait rire 🙂
    Ce n’est pas du tout mon type de lectures ^^, mais il faut bien parfois sortir des sentiers battus, je vais donc m’empresser de le mettre dans ma WL !
    Merci 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. klolianebooks dit :

      C’est vrai que assez plaisant de diversifier sa lecture et peut-être, avoir la chance de trouver un « trésor ».
      Ravie que mes prologues continuent à plaire. Surtout que j’use mon p’tit neurone pour créer parfois de fausses anecdotes 😀

      Aimé par 1 personne

  2. Je ne connaissais pas du tout mais le résumé et ta chronique m’ont vraiment bien intriguées ! 😀

    Aimé par 1 personne

  3. darkhippos dit :

    Encore une fois, un livre que je ne connaissais pas mais dont tu parles si bien qu’il est déjà ajouté à ma wish-list :p

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s