« Les perles noires de Jackie O. » de Stéphane Carlier

Un plan sans accroc…

Moi (bras croisés, regardant mes collègues avec détermination): Je pense que nous sommes au point. Nous ne pouvons plus reculer.
Catherine (se mordillant les lèvres, tendue): Es-tu sûre qu’elle ne remarquera rien ? Si jamais…
Moi (la coupant, en tapant d’une main mon bureau): Arrête Cath! Ce n’est pas le moment de craquer. On doit le faire pour le bien de tous. On attends depuis trop longtemps.
Liam (hochant la tête): Elle a raison. Tout le monde est tendu à cause de ça. Dans 10 minutes, on met le plan en place. Dès qu’elle s’absente,  Klo et moi allons nous rendre dans son bureau. Toi, tu restes dans le couloir pour nous prévenir si quelqu’un arrive. Ensuite …
Nadia (entrant dans la pièce après avoir frapper): Ben alors ! Qu’est-ce que vous attendez ? La « Reine de Glace » a donné les papiers au comptable. On va connaître le montant de notre augmentation !
Moi (sautant de joie avec Catherine et Liam): Enfin ! Les sousous ! Les sousous !
Nadia (Essayant d’attirer notre attention): Euh… On y va…

51msdyplxal

 

AUTEUR: Stéphane Carlier
TITRE: « Les perles noires de Jackie O. »
EDITEUR, ANNEE: Cherche-Midi, 2016
NOMBRE DE PAGES: 416 pages

 

 

Je  remercie tout d’abord Babelio et les éditions Cherche-Midi de m’avoir sélectionnée lors de la Masse Critique. J’ai pu découvrir un roman qui, pour une fois, la phrase d’accroche est vrai:  « Une comédie irrésistible : l’élégance de Billy Wilder, la drôlerie des frères Coen. »

RESUME: 
« Gaby, la soixantaine déprimée, est femme de ménage dans les beaux quartiers new-yorkais. Un matin, elle trouve par hasard la combinaison du coffre-fort d’un de ses employeurs, un vieux marchand d’art fortuné. Décidée à mettre la main sur son contenu – et notamment sur un collier ayant autrefois appartenu à Jackie Onassis –, elle imagine un plan particulièrement audacieux. Seulement, cambrioler un appartement huppé de l’Upper East Side, c’est un peu comme plier un drap sans se faire aider, ça demande un certain entraînement… »

*Danse de la joie* Les sousous ! Les sousous… Hum, pardon. Trop de joie d’un coup.  Dans cette chronique, je vais vous parler d’une de mes belles surprises de ces dernières semaines.

Tout débute avec Gaby, femme d’une soixantaine d’années, allongée sur son lit et se motivant, comme elle peut, pour se lever de son lit (un peu comme moi en faîte). Il n’a suffit que de quelques lignes pour que j’apprécie ce personnage. Mais continuons… Lors du ménage quotidien chez son employeur, Irving Zuckerman, Gaby trouve une note froissée où est indiqué le code du coffre-fort de l’appartement ainsi ce qu’il contient . Ce simple petit bout de papier symbolisera le premier choix que devra faire notre héroïne: oublier et continuer à faire le ménage ou… Saisir la chance d’avoir une nouvelle vie. Après un instant d’hésitation, Gaby opte pour le second. Mais elle ne pourra pas le faire sans l’aide de quelqu’un. Et c’est à partir de la mise en place du plan et de son déroulement que vous allez plongez, avec beaucoup d’amusement, pour un vol des plus rocambolesques !

Ce livre a été mon baume de « bonne humeur » pour les jours pluvieux et m’a tenu compagnie lorsque j’attendais mon train durant les dernières grèves. Très vite, on se laisse embarquer par cette histoire complètement surprenante:
– Tout d’abord, chaque chapitre commence par une date et une heure. L’auteur laisse des points de repères temporelles au lecteur pour bien suivre le déroulement du plan (Un peu à la « 24h Chrono ».)
– Puis, entre imprévus, quiproquos, mauvais timing et autres malchances, les personnages devront sans cesse revoir leurs « options » pour atteindre leur but.
– Mais pour y arriver, il faut une bonne équipe, non ? Hé bien là… Mon dieu ! Entre le neveu de Gaby, jeune éphèbe qui fait craquer autant les femmes que les hommes; le collègue de celui-ci, sympathique mais toujours en train de « planer »; et deux hommes âgées d’une maison de retraite (un ami de la famille, ancien roi de la magouille et le second un peu… Perdu ?), on est loin de l’équipe du film Ocean’s Eleven !

Et voilà l’une des grandes forces de ce livre: autant que pour Gaby, on se prend d’affection pour ses seconds personnages. Et j’apprécie grandement que l’auteur ne se sert pas d’eux comme de simples points d’appui pour faire avancer l’intrigue. On apprend à  connaître cette sacrée « équipe de bras cassés »! On rit devant les comportements complètement « décalés » de certains et le découragement des meneurs devant leurs choix de partenaires. Et cerise sur la gâteau, l’auteur nous donne un épilogue pour chacun. A ce moment, j’ai ri de bon cœur et je fus même touchée.

CONCLUSION:

« Les perles noires de Jackie O. » fut une de mes plus belles surprises de ces dernières semaines. J’ai aimé suivre ce groupe de cambrioleurs assez inhabituel qui doit sans cesse renouveler le plan à chaque imprévu. La plume de l’auteur est fort agréable et il sait manier avec finesse cette touche d’humour « à la frère Cohen » qui vous fera sourire jusqu’à la dernière page.

Après, il est clair qu’un groupe improbable qui essaye tant bien que mal de mener à bien un vol n’est pas une nouveauté. Mais en nous offrant une galerie de personnages inoubliables, l’auteur arrive à nous tenir en haleine et on trépigne d’impatience à savoir comment tout cela va se terminer. Et lorsque je repense  à la fin de ce roman, je ne peux pas m’empêcher de sourire. Et ça fait du bien !

 

(Image de mle-anne )

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Je ne connaissais pas du tout mais je dois dire que tu m’intrigues vraiment beaucoup ! Il a l’air bien ce roman et assez marrant :p ^^

    Aimé par 1 personne

  2. Plume de Soie dit :

    Je ne connaissais pas du tout, ça me donne envie !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s