« IRL » d’Agnès Marot (Spécial « Réalité virtuelle #1)

Fan de sims…

Moi (jouant aux sims 4): Mais allez ! Va le draguer ! Je l’ai créé rien que pour toi.
Chéri (regardant l’écran par dessus mon épaule): Mais ne soit pas aussi têtue. Cela se voit dans ses bulles de pensées qu’elle ne supporte pas ce gars. Il y’a même une image de lui avec une croix rouge dessus.
Moi (boudant): Mais ils vont si bien ensemble…
Chéri (me tapotant l’épaule en souriant): Hé bien ton personnage n’est pas d’accord et te le fait bien comprendre

61hjmxaomvl

AUTEUR: Agnès Marot
TITRE: IRL
ÉDITEUR, ANNÉE: Gulf Stream, 2016
NOMBRE DE PAGES: 444 pages.

La réalité virtuelle  a souvent été traitée à travers de nombreux médias. Nous avons tous des exemples en tête  dès que l’on parle de ce sujet: Matrix, Tron, Ubik de Philip K. Dick, Ghost in the Shell, Les Sims, l’Oculus Rift etc… Mais pas seulement ! Nous avons aussi toujours les mêmes questions qui l’accompagnent:
– Est-ce que la frontière entre réalité et virtuelle va-t’elle s’effacer ?
– Préférerai-je vivre une vie virtuelle idéalisée et parfaite ou vivre la réalité avec ces contraintes ?
– Sommes-nous bien dans la réalité et non les pantins d’un obscur programme ?
Avec l’avancer technologique, ces interrogations ont encore de beaux jours devant soient. De ce sujet pertinent, j’ai décidé de chroniquer un roman qui a reçu de très bonnes critiques, « IRL » d’Agnès Marot.

RÉSUMÉ:
« Chloé Blanche a grandi à Life City. Comme tous ses habitants, elle ignore qu’ils sont filmés en permanence. Elle ignore qu’ils sont un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. Elle ignore qu’ils sont les personnages de Play Your Life, l’émission qui fait fureur hors de Life City, IRL. Elle ignore surtout à quel point ils sont manipulés. Lorsqu’elle rencontre Hilmi, le nouveau à la peau caramel, elle tombe immédiatement amoureuse. Mais ceux qui tirent les ficelles ne le lui destinent pas. C’est ainsi qu’elle découvre la nature de tous ceux qui vivent à Life City : les personnages d’un immense jeu vidéo. »

Quelle sera votre réaction, si vous apprenez que votre vie n’était pas réelle ? Apprendre que vous et les autres habitants de votre ville, ne sont simplement que des personnages d’un jeu, bons à divertir les téléspectateurs.
Il y’a de quoi perdre tous ses repères et même devenir fou !

Pour Chloé Blanche, cela a été un immense choc. Alors qu’elle allait vivre un des moments qu’elle attendait tant, elle voit avec effroi la présence de caméras. Comment cela est-il possible ? Est-ce encore une mauvaise blague pour se moquer d’elle ?
Et lorsqu’elle constate leur présence dans sa propre maison, la peur commence à l’étreindre. Mais un mystérieux L. lui envoie un mail lui expliquant de rester discrète devant caméras et qu’il lui expliquera tout.

Petit à petit, la vérité va se dévoiler pour notre héroïne à sa plus grande horreur. De ce constat, de nombreuses questions vont se poser, des choix, la plupart difficiles, seront pris. Chloé et les siens pourront-ils mener leur vies selon leur  propre volonté ou devront-ils rester des pantins pour le bon amusement du peuple ?

J’ai essayé de résumer l’intrigue du roman au strict minimum. Je ne veux pas vous dévoiler des éléments importants de l’histoire afin de vous laisser la surprise.

Connaissant la plume de l’auteur par son roman « De l’autre côté du mur », j’étais bien curieuse de voir, comment elle allait traiter le sujet.
Je vous avoue avoir été très agréablement surprise. Tout en parlant de la Réalité Virtuelle, Agnès Marot réussit à y intégrer, avec finesse, plusieurs critiques et questionnements:

– Il y’a, bien sûr, encore, le constat de l’utilisation de programmes de télé-réalité pour monopoliser l’attention de la population et lui mettre des paillettes dans les yeux pour lui faire perdre envie de toute rébellion et son libre arbitre.
– L’utilisation abusive de la technologie dans notre quotidien et les dérives qui peuvent en découler
– Emprisonner l’esprit d’une personne dans un monde virtuel
– Les deux visages que peut prendre une révolte: soit violente soit pacifiste
– Le relation entre parent et enfant
– L’évolution de l’adolescence à l’âge adulte
– La possibilité qu’une IA développe des sentiments humains etc…

Bref ! Ce roman, en seulement 400 pages, fourmille de nombreux niveaux de lecture. « IRL » est une histoire bien plus profonde que la simple histoire d’une jeune fille qui ouvre les yeux sur la vérité de son monde, après une peine de cœur.

Venons à la timeline: l’histoire se dévoile sur des actions présentes et passées, mettant ainsi le lecteur à la place du « le-dit spectateur » qui apprend la vérité. Je vous avoue qu’une ou deux fois, j’ai eu un léger flottement ne sachant plus vraiment où j’étais. Mais on retombe très vite sur nos pieds. Puis il y’a le dernier tiers du livre où se jouera l’avenir de Chloé et des habitants de Life City. La tension se fait plus présente et on se demande vraiment quelles seront les conséquences sur la partie vie réelle et celle virtuelle.
Quant à la narration, elle est surtout du point de vue de Chloé mais il y’a quelques intermèdes du point de vue de L. et de l’antagoniste de l’histoire.

D’ailleurs, dernier point à traiter: Les personnages.
J’ai beaucoup apprécié Chloé qui mûrit au fil des pages. De l’adolescente timide qui a du mal à s’affirmer, elle devient une jeune femme courageuse luttant de toutes ses forces pour que la vérité éclate et protéger ses proches.
Pour les habitants de Life City, ils sont bien sûr stéréotypés comme Chloé au tout début du roman. Mais étant des personnages d’un jeu et leurs vies formatées pour faire rêver le public, on comprend la raison.
D’autres personnages, de la vie réelle, apportent par leur présences, différentes visions sur le rapport humain auprès d’une IA (ex: les divers sentiments qu’ils ont pour ces « êtres » qu’ils ont créé – le désir de vivre une « belle vie » à travers eux).
Certains sont le visage de la révolte, d’autres sont satisfait du système actuel. Ils apportent tous quelque chose. Sauf…

Le seul personnage que j’ai trouvé trop manichéen, c’est le grand antagoniste de l’histoire. J’ai eu l’impression qu’il était là pour tenir le rôle du « méchant de service ». Certes, on aperçoit une légère fissure dans ce personnage, mais ce n’est pas assez pour le rendre complexe. Et d’ailleurs, quel est son but ? Le pouvoir ? L’argent ? Ou bien est-ce un génie qui a la folie des grandeurs ? Je n’ai pu vraiment savoir. Avec la timeline de la première partie du roman, c’est un autre élément qui m’a un peu dérangé lors de ma lecture.

CONCLUSION:

Je pense que vous l’avez deviné: j’ai beaucoup apprécié ma lecture d’IRL. La plume de l’auteur est toujours agréable. Elle sait être subtile dans les divers questionnements que l’on peut avoir sur la Réalité Virtuelle et sur les manipulations, en incluant de façon intelligente quelques références littéraires, jeux et films au sein du récit (ex: Second Life, « La dispute » de Marivaux etc…)

Bien sûr, la timeline pourrait, au  tout début, vous déstabiliser dans votre lecture (les aller-retours entre présent et passé) et peut-être le but de l’antagoniste de maintenir  » ces mondes » vous restera obscur,  mais vous allez suivre avec une grande curiosité cette jeune fille qui demande qu’à être libre.

Avec l’arrivée des casques tels que l’Occulus, nous approchons d’un grand pas vers la Réalité Virtuelle. Cela nous offre de nombreuses possibilités et un nouveau média pour notre imagination. De même, le développement  de IA (intelligence artificielle) connaît une grande progression. Cette nouvelle technologie devrait nous apporter de grandes choses. Mais comme Agnès Marot le souligne dans son roman, que se passera-t-il si une IA ressent des sentiments ? Devrons-nous lui donner un statut d’humain, y compris les droits? Ou devrons-nous craindre, comme  quelques scientifiques, qu’elle ne signe le glas de l’humanité ?

Je vous invite à découvrir mon deux deuxième article sur la Réalité Virtuelle, à travers l’animé « Serial Experiments Lain » 🙂

(Image de FallenTemple )

Publicités

11 commentaires Ajouter un commentaire

  1. millemircea dit :

    Je l’ai dans ma pal ! Tes interrogations face aux IA me font beaucoup penser à Real Humans ou même à I, robot… J’ai aussi fait un petit exposé sur le monde en l’an 2100 où j’abordais la question de l’IA qui pourrait simplifier notre vie mais aussi la compliquer 😂 Bref, j’ai hâte de m’y mettre ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. klolianebooks dit :

      Je t’invite vraiment à le lire car, comme je l’ai dit, ce roman pousse vraiment à la réflexion ^^

      J'aime

      1. millemircea dit :

        Je le remonte dans ma pal 🙂

        Aimé par 1 personne

  2. Pleack dit :

    J’ai adoré lire ta chronique !
    Le livre est dans ma PAL aussi ^^
    Ah ah, comme la miss au dessus, j’ai bien aimé tes interrogations sur l’I.A.
    Tu verras, bientôt Skynet prendra le contrôle ! 😀

    Aimé par 1 personne

    1. klolianebooks dit :

      J’ai intérêt à me refaire les « Terminator » avant que Dark Skynet pointe son nez ^^
      Merci beaucoup pour ton commentaire et contente de te voir dans le coin 😀

      Aimé par 1 personne

      1. Pleack dit :

        Moi aussi 🙂
        J’oublie pas de te répondre mais ne me rabâche pas le fait que ça fait plus de deux mois 😀 (c’était les vacances !!!)

        Aimé par 1 personne

      2. klolianebooks dit :

        Lol ! Ce serait abusé venant de ma part 😀

        Aimé par 1 personne

  3. Je l’ai emprunté à la bibliothèque et compte le lire ce mois-ci ! Je suis fortement intriguée par ce côté IA alors j’espère que ce livre me plaira 😉

    Aimé par 1 personne

    1. klolianebooks dit :

      Il a de bonne chance de te plaire 😉

      J'aime

  4. Bon, il faut que je le sorte de ma PAL.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s