« Hortense » de Jacques Expert

Le 6ème sens ?

Chéri (se tournant vers moi, surpris): Comment as-tu deviné que c’était lui le tueur ? Rien, jusqu’au climax de fin, le film ne nous indiquait cela ?
Moi (fière de ma personne): Tout est une question de logique et d’une intelligence hors du commun.
Mininous (quittant la cuisine et se dirigeant vers sa chambre, avec un verre d’eau.): Ce n’est pas le film que tu as regardé hier après-midi, maman ?

41vo6huktdl

AUTEUR: Jacques Expert
TITRE: HORTENSE
EDITEUR, ANNEE: Sonatine, 2016
NOMBRE DE PAGES: 320 pages.

Lorsque je lis un polar/thriller, je m’amuse à établir plusieurs théories après avoir jeté un coup d’œil sur la quatrième couverture. Au fil des pages, j’essaye de trouver des éléments qui justifient ma thèse. Parfois, elle s’est avérée juste et parfois, non. Je ne sais pas pourquoi mais me mettre dans la peau d’un Sherlock Holmes ou d’un Hercule Poirot en herbe pour deviner la chute du roman m’amuse beaucoup. Et pour vous ? Est-ce le cas ? Je l’ai fait pour deux romans durant mes vacances. Voici l’un d’entre eux: « Hortense » de Jacques Expert.

RÉSUMÉ:

« 1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec son ex-mari, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »

2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères… »

Hortense… Hortense… Après la lecture de ce roman, ce n’est pas sûr que vous gardiez un bon souvenir de ce prénom.

Il y’a 22 ans, Sophie perd sa petite Hortense, enlevée par son père. Durant plusieurs années, elle a essayé, de toutes ses forces, à retrouver sa fille adorée. Mais cet homme qui a abusé de son amour et de sa confiance, a réussi à la briser avant de disparaître avec leur enfant. Le temps s’est écoulé… Bien qu’elle garde dans son cœur l’espoir de revoir sa fille, Sophie vit telle une ombre. Puis, lors d’une journée semblable à tant d’autres, une jeune femme la heurte. Son regard se pose alors sur ses beaux cheveux blonds semblables à ceux d’une poupée et son visage… Ce visage… Sophie le sent, son instinct le lui crie: C’est Hortense ! Sa fille !

Mais la jeune femme, qui se fait appeler Emmanuelle, ne semble pas la reconnaître. Sophie ne sachant comment agir pour lui apprendre la vérité, décide de sympathiser avec elle. Une relation va alors se nouer entre les deux femmes. Est-ce bien Hortense ? Et, si oui, que s’est-il passé durant ces 22 ans ?

Tant de mystères autour de ces deux femmes ! Après avoir entendu de très bons avis sur ce roman, surtout pour sa fin surprenante, mon « côté Sherlock » s’est emballé. Je devais me lancer dans cette lecture pour laquelle j’avais déjà plusieurs hypothèses. Avais-je vu juste ou mon « flair » n’était-il pas assez aiguisé ?

Mais tout d’abord, parlons de la plume de l’auteur. Rythmé, installant avec finesse une ambiance qui devient de plus en plus oppressante et nous offrant des personnages complexes, Jacques Expert saura vous plonger dans un récit où espoir et malaise s’enlacent à chaque page. A travers la narration entre Sophie et Emmanuelle (Hortense), séparées par des extraits de dépositions, il nous laissera aussi entendre que cette rencontre ne sera pas sans conséquence.

Je n’ai pas lâché ce livre de la soirée. L’auteur arrive à vous happer pour ne plus vous lâcher. Vous avez envie de comprendre si Emmanuelle est bien Hortense et si l’espoir fou de Sophie n’est qu’illusion. Autre que le lien familiale, il y’a ce manque présent dans chacune de ces femmes et cette rencontre offrent la possibilité, pour elles, de le combler. Mais c’est surtout Sophie que vous allez retenir. Cette femme qui adorait sa petite fille, la couvait telle un trésor et dont elle avait du mal à se séparer, même le temps d’un week-end chez les grands parents. On sent son désir de la retrouver qui frôle la folie. Le lecteur ne peut que ressentir de l’empathie devant la détresse de cette mère.

Comme je vous l’ai dit, j’avais fait quelques hypothèses sur la possible conclusion de ce drame familiale. J’en ai gardé deux et je me suis plongée dans la tête de Sophie afin d’analyser ses gestes, son attitude, ses paroles. J’ai fait de même avec Emmanuelle (Hortense). Puis je n’ai conservé plus qu’une thèse. J’avoue que l’auteur, habile, a su me mettre en doute. Malgré le malaise, j’ai continué à être minutieuse sur les détails. Et la fin arrive… Brut et sans détour. Certains ont été très surpris, d’autres se posent beaucoup de questions sur cette chute, quelques-uns l’ont deviné. Pour ma part, j’ai vu juste. Tout en étant ravie de l’avoir comprise d’une certaine manière, mon « voyage » dans l’esprit de Sophie m’a tout même remuée…

CONCLUSION:

Hortense fait partie de ses romans qu’on ne veut pas quitter sans avoir le fin mot de l’histoire. L’auteur mène avec brio son intrigue qui nous captive totalement. De page en page, le lecteur se laisse guider à travers la psyché de ses deux femmes, entre souvenirs confus, attente, espoirs et doutes. 

Mais ce que vous retiendrez surtout de ce roman, c’est l’amour d’une mère. Un amour inconditionnel pour sa petite fille et la force de sa conviction de la retrouver et pouvoir la serrer dans ses bras. Cet amour…

Si certains d’entre vous ont lu ce roman et désirent savoir sur quels éléments du roman, je me suis fondée pour deviner la fin ou de partager quelques possibles réponses aux questions restées en suspens, je serais très contente de partager avec vous.

Quoi qu’il en soit, si vous aimez les ambiances oppressantes avec une touche de psychologie, « Hortense » est le parfait roman pour vivre une soirée passionnante !

(Image de LuckyAcorn )

Publicités

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Il a l’air vraiment bon ce roman ! En tout cas, je n’ai vu que d’excellents avis pour l’instant 😉 Il est dans ma PAL donc j’espère qu’il me plaira ^_^

    Aimé par 1 personne

    1. klolianebooks dit :

      Tu me diras si la fin t’a surprise ou non ^^

      J'aime

  2. J’ai hésité à le prendre la première fois que je l’ai vu, puisqu’il avait eu une critique mitigé. Depuis, je vois plusieurs chroniques plutôt positives, et je me demande si je ne passe pas à côté de quelque chose !

    Aimé par 1 personne

    1. klolianebooks dit :

      Il est vraiment pas mal dans son genre.. Et puis, je voulais voir si j’étais capable de découvrir la fin. C’était mon petit challenge 😀

      J'aime

  3. Pleack dit :

    Je l’ai commencé hier :), selon mon rythme de lecture je te redirai ça ^^

    J'aime

    1. klolianebooks dit :

      J’ai hâte de lire ton avis (promis, ce week-end, je réponds à ton message ^^)

      Aimé par 1 personne

      1. Pleack dit :

        Yepaaaaa !!!
        Je détiens le record de la plus longue absence de réponse de toute façon ! Ah ah !
        J’avance doucement pour l’instant ! ^^

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s