Flora Banks, d’Emily Barr

« Regardez la petite lumière rouge… »

Moi (allant vers Catherine, avec une mine triste): Je me suis fait enguirlandé par la Reine de Glace. J’ai oublié de renouveler la commande pour le dernier thriller qui cartonne en ce moment. On va devoir attendre lundi.
Catherine (essayant de me consoler): Cela va passer. Elle oubliera ce petit désagrément d’ici… Hum… 6 mois
Moi (poussant un soupir): J’aurais aimé avoir un neuralizer comme dans les « Men In Black« . Elle aurait oublié très vite mon erreur ; (souriant) D’ailleurs, tu imagines tout ce que l’on pourrait faire avec ?
Catherine (en riant et m’accompagnant vers mon bureau) Bien sûr… Et imagine-le dans les mains de la Reine de Glace: horaires en double, passer ses nerfs sur nous et nous flashouiller pour que l’on oublie tout.
Moi (frissonnant) Mouais, pas envie…

 

717ryutqzul

 

AUTEUR: Emily Barr
TITRE: FLORA BANKS
ÉDITEUR, ANNÉE: Casterman,  2017
NOMBRE DE PAGES: 384 pages.

Je  remercie tout d’abord Babelio et les éditions Casterman de m’avoir sélectionnée lors de la Masse Critique. J’ai pu faire la connaissance d’une héroïne atypique qui m’a laissé un souvenir impérissable. 

Résumé:
« – DIX
L’âge que j avais quand mon cerveau s’est détraqué.
– HUIT
Années de validité de mon passeport.
– SIX
Le nombre de personnes qui me cherchent au Spitzberg, dans l’Arctique.
– QUATRE
L’âge auquel j’ai rencontré ma meilleure amie.
Je ne dois plus jamais l’appeler, ni lui envoyer de SMS.
– DEUX
Deux cailloux noirs. L’un m’appartient, l’autre est à Drake.
Je le rejoindrai, où qu’il soit.
– UN
Un souvenir. C’est tout ce qu’il me reste.« 

Ce souvenir… Il est encore là. Nullement besoin de prendre note sur ses bras, cahiers, post-it ou autres. Flora se rappelle chaque moment du baiser échangé avec Drake sur la plage. Elle chérit ce doux souvenir qui fait chavirer son cœur et lui donne l’espoir que sa mémoire n’est plus aussi vacillante qu’elle ne l’est depuis ces 7 dernières années.  Prise par la certitude, qu’en étant près de Drake, son cerveau arrivera peu à peu à contenir des événements plus récents, Flora est prête à tout… Quitte à partir pour l’ Arctique.

Flora, chère Flora… Je ne pensais pas qu’à la fin de ma lecture, j’avais eu autant d’attachement pour ce personnage. Après avoir été touchée par une maladie qui abîma son cerveau, cette jeune fille de 17 ans n’a conservé que des souvenirs antérieurs à ses 10 ans et les gestes du quotidien. Quant à celles qui sont immédiates, elles ne durent guère plus deux heures. La seule manière pour Flora de les préserver, c’est de les noter dans ses cahiers, voire même sur ses bras.

Et c’est avec une narration à la première personne accompagnée d’un style d’écriture, nous renvoyant dans un effet de répétition, les actions ou les paroles de Flora que l’auteure nous fait plonger dans le quotidien de l’héroïne. Sur le coup, j’étais déstabilisée. J’essayais tant bien que mal de prendre mes repères et c’est, sans me rendre compte, que je partageais ce que vivait depuis des années Flora.
Il est fort possible que vous ressentiez une véritable empathie pour sa personne si vous arrivez à vous plonger dans la lecture. Je dis bien, si vous arrivez, car l’effet de répétition peut conduire à une certaine lassitude et donner quelques impressions de longueurs. Je vous avoue l’avoir ressenti dans la première partie du roman, jusqu’à son départ pour Spitzberg.

Parsemer de belles rencontres, de découvertes et de révélations, et malgré la maladie de Flora, son voyage nous entraîne dans une belle aventure.  D’ailleurs, le choix de l’auteure pour cette destination a été très judicieux. l’Arctique est connu pour son Jour Polaire où durant une longue période le soleil ne se couche pas. Au contraire des habitants, ce phénomène climatique a un effet perturbant sur les touristes en plus du décalage horaire. Placée une partie du récit dans ce cadre renforce la sensation de pertes de repères pour Flora et le lecteur: la journée est-elle finie ? A-t-elle dormi ? Combien de jours sont passés ?

J’ai bien plus apprécié la seconde partie du roman. Bien rythmée et ponctuée de révélations, elle relance tout ce qu’il a été pu être pris pour acquis.
En ce qui concerne les seconds personnages, ils ne sont pas aussi bien esquissés que l’héroïne, voire un peu trop prévisibles pour certains. Je comprends que nous voyons le monde à travers les yeux de Flora mais j’aurais apprécié un peu plus de profondeur.

Conclusion:
Après avoir lu le résumé, je pensais tomber sur une histoire oppressante où une jeune femme aurait échappé à des personnes peu recommandables. Mais ce ne fut qu’un simple roman young adult… Enfin simple, ce serait mentir de dire cela !

Flora Banks est un roman au style atypique qui aura réussi à retenir mon attention par son personnage principal. J’avais émis quelques réserves au début du roman, mais plus les pages défilaient, plus je me focalisais sur les aventures de cette héroïne touchante. Je fus surtout admirative devant sa détermination à partir dans un lieu inconnu, malgré son problème de mémoire.

Comme je l’ai souligné, il se peut que le côté redondant de la première partie puisse donner quelques longueurs dans votre lecture mais je vous assure que la seconde partie vaut la peine de continuer.

Un roman qui saura plaire à de nombreux lecteurs.

tous les livres sur Babelio.com

(Image de candarama )

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s