Gloria, de Martine Pouchain

Départ mouvementé…

05 août 2012- 5h45 (dans la chambre) …
Moi (me levant en sursaut du lit): Merde ! Le réveil n’a pas sonné ! On a déjà 20 minutes de retard (Secouant Chéri, puis sautant du lit pour foncer dans le couloir ): Vite ! Mininous, debout !

6h50 (près de l’entrée)
Moi (courant avec des valises en main): Mininous, finis ton petit déjeuner ! Chéri, as-tu appelé le taxi ? Je sens qu’on va rater l’avion, je le sens.
Chéri (baillant, le téléphone à la main): Il sera là dans 10 mn. Reste calme et respire un bon coup.
Mininous (criant de la cuisine): Maman ! Le bol est tombé dans l’évier et il s’est cassé.
Moi (essayant de garder mon calme): Je reste zen… Zen

8h00 (à l’aéroport)
Moi (essoufflée, ainsi que Chéri et Mininous) On a réussi ! Malgré la panne de réveil, le cache-cache des valises et ses foutus embouteillages, on est enfin là. On a plus qu’à enregistrer les bagages et…

Message sonore à l’attention des voyageurs: En raison de la grève des contrôleurs aériens, veuillez noter un retard sur tous nos vols, d’une heure minimum. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.

Chéri (regardant avec inquiétude Mininous): Ce n’est pas bon du tout…
Mininous (acquiesçant de la tête et jetant un coup d’œil inquiet vers moi): Qu’est-ce qu’on… Oh, oh…
Moi (lâchant mes valises et craquant littéralement):  Ahhhh ! Je dois rester ZEN !

 

81ugwu5fbtl

 

AUTEUR: Martine Pouchain
TITRE: Gloria
ÉDITEUR, ANNÉE: Sarbacane (collection Exprim), 2017
NOMBRE DE PAGES: 272 pages

 

 

 

Rassurez-vous, je ne me suis pas mise à balancer mes valises dans tous les sens ou pleurer en me demandant qui nous avait balancé le mauvais œil. Heureusement, on a pu partir et profiter de nos vacances… Pour finir sur un retour rocambolesque que je vous raconterai peut-être dans une prochaine chronique.
Mais revenons sur ma dernière lecture, réalisée dans le cadre de mon partenariat avec la maison Sarbacane, qui m’a conduit à un voyage plein d’émotion en direction du Canada, en compagnie d’une mère et son fils. Voici « Gloria » de Martine Pouchain.

Résumé:
Gloria, tombée enceinte trop jeune d’un prof de théâtre dont elle était follement amoureuse, a abandonné son bébé pour poursuivre son rêve de devenir une star, et partir pour Los Angeles… Sept ans plus tard, son ambition glorieuse s’est diluée dans les déconvenues et les rôles de figuration. Alors, elle décide de récupérer son enfant. Sauf que la mère adoptive n’est pas d’accord, bien sûr. Il ne reste plus à Gloria qu’à enlever Jamie et à fuir avec lui d’État en État à travers l’Ouest américain, direction le Canada. Pas si simple d’autant que Jamie, lui, ne veut pas rester avec elle.

Gloria n’a pas eu la chance d’avoir un foyer chaleureux. Second enfant d’un couple qui avait perdu un fils, elle a reçu guère d’amour et de soutien de leur part. Elle se sentait comme une intruse dans sa propre maison. Puis elle a pensé trouver ce qui lui manquait avec son professeur de théâtre. Mais là encore, ce sera une cruelle désillusion pour la jeune femme qui se terminera avec une grossesse non désirée.  Gloria ne voit qu’une seule issue: trouver une famille aimante pour son fils et direction Los Angeles pour avoir un avenir plus brillant. Malheureusement, le résultat est en demi-teinte et suite à quelques événements, elle décide de revoir son fils.
Sera-t-il trop tard pour Gloria ?

J’ai beaucoup apprécié ce roman qui possède tous les ingrédients d’un bon road-trip:
Tout d’abord, la touche dramatique. Ici, elle se matérialise autour du personnage de Gloria. Si l’on s’arrête à la surface de l’histoire, on peut trouver égoïste qu’elle veuille retrouver son fils, Jamie, 7 ans après l’avoir abandonné à sa naissance et suite à ses déboires à Los Angeles.
Mais l’autrice nous livre un personnage bien plus profond et complexe que cela. C’est une jeune femme qui a souffert de carence affective et d’attention de ses parents (certes, rien d’innovant, mais qui offre une base solide pour le récit). La seule personne qui avait semblé lui apporter de l’amour, fut un professeur manipulateur qui la quitte enceinte. Que devait-elle faire ? :
– lutter pour pouvoir élever son enfant ? Et comment être sûr qu’elle sera une bonne mère au vu du modèle que fut la sienne et après avoir renoncé à son seul rêve qui lui semble être sur le point de se réaliser ?
Le choix se fait suite à une rencontre. Pourtant, bien des années plus tard, Gloria n’a pas oublié cet enfant. L’amour qu’elle a cherché auprès de ses parents, de son professeur et même du public, n’était-il pas à sa portée avec ce petit garçon ?

-Ensuite, il y’a cette touche d’humour qui nous offre de jolies scènes cocasses. Elle dédramatise certains éléments et évite ainsi que le roman ne tombe dans le tire-larmes. Cette touche est surtout présente dans les prises de bec entre Gloria et Jamie et à travers la très bonne répartie de ce jeune garçon. Bien qu’il soit un petit bonhomme de 7 ans, il semble bien mature et d’une grande finesse pour son âge, voir un peu trop à certains moments. J’avais presque envie d’être en voiture avec eux et les taquiner. Sur le coup, je n’ai pas pu m’empêcher de penser au film « Little Miss Sunshine ».

N’oublions pas les seconds personnages rencontrés. Ceux que Gloria et Jaimie croisent sur la route, surtout les occupants de « l’Hotel de la Sardine ». Ils deviennent des points de repères et parfois, une source de sagesse, lorsque notre héroïne se sentira perdue et dépassée par les événements.

Et enfin, sa touche finale qui symbolisera tout le chemin parcouru et l’avenir encore plein de promesses.

CONCLUSION:
Si vous cherchez à compléter votre liste de lecture pour cet été, je vous conseillerai Gloria sans aucune hésitation.
Un road trip plein d’émotions avec une touche d’humour subtile et efficace qui saura vous dépayser le temps d’une lecture.
Tout en reprenant les codes du genre, il arrive à tirer son épingle du lot avec son héroïne fantasque et son fils qui, je répète encore, est un sacré petit bonhomme !

J’ai presque envie de prendre la route et partir à l’aventure avec Chéri et Mininous… Hum… Combien ça coûte un camping-car ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s