« Un goût d’Angleterre » de K.J Charles

It’s a trap…

Odette, mamie de Catherine (riant): Oui, c’était bien un petit piège de Catherine. Elle a profité de mon absence, pour vous proposer ma maison en Bretagne pour ce week-end de trois jours. Elle voulait vous faire croire qu’elle était hantée, un peu comme une caméra cachée ou comment vous dîtes aujourd’hui ?
Mininous (amusé): Un prank ! Cool ! Quand je vais dire ça à mes potes !
Chéri (préférant s’amuser de la situation): Je me doutais bien que c’était un canular.  Les bruits de pas dans le grenier, les voix sûrement pré-enregistrées, les objets qui bougent tout seuls… Au moins, on a passé un week-end insolite
Mininous (en baîllant): C’est clair que brûler de la sauge, se promener avec une salière et essayer de joindre un exorciste à 3 heures du matin, ça change de ce que l’on fait à la maison.
Odette (me regardant en souriant et avec douceur): Vous ne l’avez pas mal prise j’espère ?
Moi (avec un petit sourire): Oh, non ! Ne vous inquiétez pas. Je vais partager cette agréable expérience avec Catherine quand je rentrerai au travail….
Mininous (se penchant vers son père): Ça ne sent pas bon pour Catherine.
Chéri (lui répondant d’un ton bas): Je crois que je vais appeler Liam, il risque d’avoir un massacre dans la librairie.

 

cvt_un-gout-dangleterre_9340

 

AUTEUR: K.J. Charles
TITRE: Un goût d’Angleterre
ÉDITEUR, ANNÉE: MxM Romance
NOMBRE DE PAGES: 300 pages.

 

 

 

 

Ma vengeance sera savoureuse… Bref ! Bien que mon histoire ne soit qu’une simple farce, nos deux protagonistes d’ « Un goût d’Angleterre » de K.J. Charles vont , eux, devoir s’unir face à la malveillance de leurs hôtes.

Résumé:
« Détendez-vous et pensez à l’Angleterre… Angleterre, 1904. Deux ans plus tôt, le capitaine Archie Curtis a perdu ses amis, ses doigts, et son avenir dans un terrible accident militaire. Seul, sans but et plein de colère, il est déterminé à découvrir si ses camarades et lui ont été les victimes du destin ou d’un sabotage. Ses recherches le conduisent à une maison de campagne ultra-moderne et isolée, où il rencontrer un autre visiteur, Daniel da Silva, à qui il s’oppose immédiatement. Faible, décadent, étranger, et bien trop visiblement homosexuel, le poète raffiné représente tout ce dont l’officier britannique franc et droit se méfier et craint. Au fil des événements, Curtis se rend compte que Daniel détient ses propres intentions secrètes. Ce n’est d’ailleurs pas la seule chose qu’ils ont en commun : la tension sexuelle monte crescendo et le laisse pantois. Mais alors que les masques des habitants tombent, révélant perfidie, chantage et meutre, Curtis découvre qu’il a besoin de Daniel comme jamais il n’a eu besoin d’un homme avant ça… »

Profitant de l’invitation de Sir Hubert, Archie Curtis se rend dans sa maison de campagne. D’autres invités y sont présents dont un jeune dandy, Daniel Da Silva, au sourire moqueur et d’une fine ironie. Qu’importe ! Il a une enquête à mener. Mais voilà, sous les airs accueillants de ses hôtes, se cachent des êtres fourbes et manipulateurs et dont leur demeure est un grand piège qui se renferme sur leurs invités. La situation se complique pour Curtis et la seule solution qui s’offre à lui, c’est l’aide de Daniel…

S’il y’a un nom que l’on m’a souvent suggéré pour lire une romance M/M, c’est bien celui de K.J.Charles... Et je ne fus pas déçue du conseil.
Alors que l’autrice nous plonge dans un petit huis clos au cœur de la campagne anglaise et bien ancré au début du XXème siècle, toute la dynamique prend source dans ce duo que j’ai pris plaisir à suivre: Curtis et Daniel.

Comme on peut le voir dans les romans et au cinéma, la première rencontre entre un futur duo offre souvent l’occasion d’exacerber leurs différences:
– Curtis est un homme pragmatique, plein de sang-froid qui n’est là que pour mener à bien sa mission.
– Daniel est, quant à lui, bien plus excentrique, maniant l’ironie avec finesse pour répondre aux remarques désobligeantes de certains en raison de sa sexualité et de sa religion.
Et c’est, sans surprise mais tout de même avec plaisir, que l’on constate qu’ils se complètent parfaitement. On dépasse très vite l’image qu’ils renvoient tous deux  face aux autres et on découvre un Curtis bien plus sensible qu’il ne paraît avec un petit côté maladroit quand il comprend ce qu’il ressent pour Daniel et prêt à soulever des montagnes pour le secourir… Quant à ce cher Daniel, qui m’a tout de suite plu par sa verve et son humour, j’ai pu aussi découvrir un jeune homme calme et posé face à des situations à haut risque afin d’éviter d’utiliser toute violence. Et puis, il y’a une telle alchimie entre les deux hommes ! 

Certes, elle arrive très vite dans des circonstances qui ne prêtent pas à cela, mais la romance est si douce et piquante à la fois que l’on ne peut y résister.  Et autre point non négligeable à noter, c’est que l’on aborde à travers eux, la question de l’homosexualité dans la société de cette époque sans aucun détour.
En ce qui concerne les autres personnages, eux-mêmes dissimulent leurs « vrais visages » derrière des « masques » et ils participent beaucoup à l’évolution de l’intrigue.  Celle-ci est assez proche de celles que l’on pouvait lire dans des romans de la fin du XIXème et la première moitié du XXème siècle, où se mélangent espionnage et enquête policière. C’est vraiment un choix très judicieux de la part de l’autrice, car ce détail en plus participe à bien ancrer l’histoire dans sa période.

Conclusion:

J’ai vraiment passé un agréable moment avec ce roman où l’autrice arrive à doser avec finesse contexte historique, intrigue politique et romance. Et aucun de ses thèmes ne prend le pas sur l’autre pour le grand plaisir du lecteur.

Curtis et Daniel, en plus d’être un couple adorable,  sont un très bon duo dont j’aimerais vraiment retrouver dans d’autres aventures. D’ailleurs, la fin semble partir dans ce sens alors que je croise les doigts.

Alors, amateurs/amatrices de romance M/M et les friands d’intrigue se déroulant dans la charmante campagne anglaise, il ne vous reste plus qu’à le découvrir avec une bonne tasse de thé ! 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :