Kushi, de Patrick Marty et Golo Zhao

Nature…

Chéri (s’asseyant près de moi et jetant un coup d’œil sur mon pc portable): Qu’est-ce que tu regardes ?
Moi (poussant un soupir): Tu sais le terrain qui est pas loin du centre commercial et pour lequel on avait fait une pétition pour en faire un parc… 
Chéri (déçu): Mince! Ne me dis pas que cela a échoué ?  On va avoir un autre magasin ? Un immeuble qui va boucher la vue ? Un terrain vague plein de détritus et inutilisable ?
Moi (souriant): Non, on a réussi. Cela va devenir un grand parc où on pourra prendre plaisir à tous se promener.
Chéri (soulagé): Tant mieux… On a bien besoin de plus d’espace verts

 

téléchargement
AUTEUR: Patrick Marty et Golo Zhao
TITRE: Kushi (série en 4 volumes)
ÉDITEUR, ANNÉE: Editions Fei, 2017-2018
NOMBRE DE PAGES: 90 pages environ.

 

 

Plus d’espaces verts dans les villes qui ne cessent de grandir… Un désir qui, je pense, est partagé par beaucoup d’entre nous… Une question écologique  qui ne faut pas prendre à la légère. C’est ce que j’ai pu, d’ailleurs, retrouver dans cette série qui m’a fait découvrir une jeune héroïne forte et courageuse. Voici  « Kushi » de Patrick Marty et Golo Zhao.

 

Résumé:
« Au début des années 80 en Chine, dans un petit village reculé de Mongolie Intérieure, Kushi vit en harmonie avec la steppe et ses belles étendues généreuses, mais au fragile équilibre. Kushi est orpheline. Apparue mystérieusement dans le village alors qu’elle n’était qu’un bébé, elle est considérée comme le mouton noir de sa communauté. Trop turbulente, cette surdouée recueillie et élevée par une vieille chamane, agace et attise la méfiance des villageois qui la traitent de petite sorcière. Quand elle découvre les agissements de Bold, un bandit local prêt à tous les crimes pour s’enrichir au détriment du fragile équilibre de la steppe et de ceux qui y vivent depuis des millénaires, une lutte sans merci s’engage entre la jeune fille, cet escroc sans foi ni loi et les tenants d’une certaine idée du progrès. « 

91IIODuub-L.jpg

Kushi est une jeune demoiselle vive d’esprit qui a grandi dans les steppes. Ce lieu si paisible et aux belles étendues est sur le point d’être mis à mal face aux désirs de richesse d’un homme cupide. Et tous les moyens sont bons pour lui pour mener à bien à son projet. La première chose à faire: éloigner Kushi du village.

J’ai savouré cette série, que se soit par son récit et ses illustrations. Elle fourmille de thématiques très intéressantes qui sont abordables pour les jeunes lecteurs et côté illustrations, mes yeux n’ont pas cessé de papillonner sur les moindres détails, à chaque fois que je tournais les pages.

91eKBNkK1cL.jpg

A travers les aventures de la jeune fille et de son village, l’auteur nous dévoile une Mongolie au début des années 80 qui est sur le point d’entrer à grands pas dans la modernité, malheureusement au détriment des vieilles coutumes et des ressources naturelles de la steppe. Certes, la thématique de la défense de l’écologie est assez récurrente dans la littérature jeunesse et dans d’autres médias comme le cinéma et les  jeux vidéo pour exemple. Mais elle est enrichie de plusieurs thèmes tels que le poids de l’exil et la solitude, du respect des traditions, l’amitié, l’opposition entre croyances et science etc… Tout cela nous offre un récit vif et ponctué de nombreux événements et d’humour.

Pour les personnages, ils illustrent parfaitement ses différents thèmes qui s’opposent. On peut y souligner un peu de manichéisme à travers certains, surtout avec l’antagoniste de l’histoire, Bold, mais il est bien contrebalancé par des protagonistes plus nuancés tels que le jeune médecin du village. Pour lui, tout chose peut être expliquée par la science et il est assez dubitatif face aux croyances de la vieille chamane. Mais il n’est pas pour autant obtus et essaye d’avoir l’esprit ouvert.
Et il y’a Kushi. J’ai vraiment accroché à ce personnage qui a une aura de mystère qui l’entoure depuis sa naissance. C’est d’ailleurs une des causes de rejet de la part des autres villageois. Malgré cela, la jeune fille se bat pour son village et essaye de les prévenir des malversations de Bold. Elle est vraiment la grand force de cette histoire.

81AmPhBgIXL.jpg

Quant aux illustrations de Golo Zhao, je suis toujours sous le charme de tout ce déploiement de couleurs lumineuses représentant les steppes mongoliennes, des scènes qui arrivent à vous donner des émotions avec peu ou sans mots… Bref ! Le coup de crayon de Zhao Golo est sublime et j’en suis véritablement fan.  Pour les habitués de l’illustrateur, il y’a de fortes chances que des personnages vous fassent penser à d’autres que vous aurez pu croiser dans d’autres albums illustrés par ses mains.

 

Conclusion:

Comme je l’ai souligné, j’ai beaucoup aimé cette petite série fort bien illustrée par Golo Zhao. Bien que l’histoire soit un peu manichéenne,  vous allez tomber sous le charme de la petite Kushi prête à défendre ses terres avec courage et détermination.

C’est un récit qui conduira, petit et grand, sur des territoires inconnus, auprès de personnages attachants et à découvrir un pan de la riche culture chinoise

Quant à moi, j’ai hâte de continuer à suivre Kushi dans de nouvelles aventures…

 

 

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. mercythompson dit :

    Cc, bel article, dès que j’ai vu l’illustration, j’ai pensé au Château Ambulant de Miyazaki, il y a un petit air je trouve 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Ah ça fait plaisir de voir quelqu’un d’autre parler de Kushi

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s