Là où rien ne meurt, de Franck Calderon et Hervé de Moras

Ciel étoilé…

Moi (contemplant les étoiles depuis la fenêtre de ma chambre): Loin, très loin…
Chéri (se mettant à côté de moi): Qu’est ce que tu fais ?
Moi (les yeux rivés au ciel): Je m’évade pour revenir plus légère. Je laisse mes petits nuages sombres dans l’espace.
Chéri (en me taquinant): Comme les vieux satellites qui traînent autour de la Terre
Moi (le regardant en souriant): Oui, c’est un peu ça…

 

 

61ppglpv5fl

AUTEUR: Franck Calderon et Hervé de Moras
TITRE: Là où on meurt
ÉDITEUR, ANNÉE: Robert Laffont, 2018NOMBRE DE PAGES: 368 pages

 

 

 

 

Depuis que je suis toute petite, je contemple le ciel pour me vider la tête quand la lecture ou le dessin ne réussissait pas à me détendre. Et il y’a quelques jours, je l’ai contemplé avec un roman en main rêvant d’un astre connu de tous… Voici « Là où rien ne meurt » de Calderon et de Moras.

Résumé:
« Paul Bénévent, auteur nîmois à succès, ne se remet pas de la disparition de sa femme, survenue trois ans plus tôt. N’ayant plus rien écrit depuis, il s’apprête à en finir lorsque de soudaines inondations dévastent sa ville et déposent devant sa porte le corps sans vie d’Alexandre, un ami d’enfance.

Très vite, l’enquête révèle que la victime n’est pas morte noyée, mais assassinée. Paul devient le principal suspect. Dans sa quête pour s’innocenter, il découvre bientôt que son ami avait un mystérieux rendez-vous avec une inconnue. Alors que l’étau de la police se resserre, Paul décide de partir sur ses traces… »

Il ne suffirait que d’un pas et tout cela sera fini… Ne plus ressentir son absence…

Alors que la nature se déchaîne tout autour de lui, impétueuse et pleine de vie, Paul veut quitter la sienne. Mais le veut-il vraiment ? Perdu, se sachant plus quoi faire, il décide de retourner chez lui… Pour retrouver à la porte de sa maison, une figure de son passé.
Cet ami qui fut présent dans les plus beaux souvenirs de sa jeunesse ainsi que la plus douloureuse… Le voici mort, à ses pieds. De cette terrible découverte, Paul va se retrouver plongé dans une mésaventure oscillant entre ésotérisme et vieux secrets enfouis.

Beaucoup de mystère entoure l’affaire à laquelle Paul va se retrouver mêlé bien malgré lui. Écrivain souffrant de « la page blanche » et étreint par le sentiment d’abandon, nous découvrons un personnage à fleur de peau qui n’aspire plus à rien. Mais suite à cet événement et une rencontre troublante en début de cette étrange soirée, Paul sort de son cocon drapé de mélancolie. Il laisse place à un homme déterminé qui veut comprendre la cause du décès de son ami, faisant enfin face à ses émotions et reconnaissant à leur juste valeur le soutien de ses proches.

Tout au long des pages, je l’ai laissé me guider à travers ses souvenirs de jeunesse; déambuler à ses côtés dans les allées d’un cimetière aux secrets enfouis; visiter les rues de Prague, ville liée à l’alchimie; s’évader sous un ciel étoilé et contempler un tableau énigmatique.

Ce polar, ayant des touches ésotériques, quelques fois oniriques et où l’émotion est reine, prend une tournure inhabituelle mais loin d’être déstabilisante. Les diverses thématiques s’emboîtent parfaitement et les deux auteurs, dans un style très agréable et sans fioritures, réussissent à mener le lecteur dans une intrigue haletante et bien soutenue par une galerie de personnages fort agréables.

A l’instar de Paul, certains d’entre eux apportent une véritable richesse à ce récit. Le premier nom qui me vient à l’esprit, c’est l’inspecteur menant l’enquête, Salinque. Intelligent, sachant être à l’écoute, attendrissant par moments et jouant finement avec les mots, il pourrait presque faire de l’ombre au personnage principal. Je suis vraiment tombée sous son charme. Je pourrais vous citer d’autres, mais je veux vous laisser le plaisir de les rencontrer et de partager leurs émotions.

Conclusion:

Les deux auteurs ont su mener avec efficacité leur intrigue en lui apportant une touche ésotérique qui nous fait osciller entre réalité et occultisme. Bien plus encore, je ne pensais pas découvrir un polar qui réussisse à jouer finement sur une grande palette d’émotions.

Oui, c’est bien cela: un polar, profond et aux différentes nuances, qui  a grande chance de vous envoûter.

Quant à moi, je continue à contempler le ciel étoilé pensant à un célèbre astre qui au fil de l’histoire de l’Humanité nous a salués bien plus d’une fois…

(Image à la une de  BrandonStricker )

tous les livres sur Babelio.com

 

Publicités

2 commentaires sur “Là où rien ne meurt, de Franck Calderon et Hervé de Moras

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :