Chasse les ombres, de Pamimqa (Clair/Obscur #2)

Clair/Obscur (partie 2):

Catherine (serrant bien trop fort mon bras, totalement paniquée): D’où vient ce bruit ? Qu’est-ce qui se passe ?
Moi (essayant de récupérer mon bras): Je pense que la porte s’est refermée. Malheureusement, on ne peut pas ouvrir de l’intérieur. Il ne faut pas s’inquiéter: Liam et la Reine de Glace savent que nous sommes là. Ils viendront nous chercher. Alors, gardons notre calme.
Catherine (respirant à grand coups pour se calmer): Ok… Mais garde la lampe allumée.
Moi (levant les yeux en souriant): Mais oui… Tant que les piles sont bonnes… Euh… (la lampe s’éteint)
Catherine (me secouant comme un prunier): Allume ce machin tout de suite ! (à suivre)

 

81zkvul7q-l-__bg0000_fmpng_ac_ul320_sr208320_

AUTEUR: Pamimqa
TITRE: CHASSE LES OMBRES
ÉDITEUR, ANNÉE: MxM Bookmark, Collection MxM Imaginaire, 2018
NOMBRE DE PAGES: 200 pages.

 

 

 

 

Nous continuons notre série de chronique sur le thème « Clair/Obcur » avec ce second roman, « Chasse les ombres » de Paminqa (Prévue pour mercredi, je la publie aujourd’hui en raison d’une grippe qui a eu raison de moi).

 

Résumé:
« La planète Perséphone vit au rythme de longues Nuits qui durent pendant plusieurs mois terrestres. Afin de protéger la population de monstres tapis dans les marais qui ne craignent que la lumière, les Chasse-les-Ombres doivent entretenir la flamme des lanternes publiques qui écartent l’obscurité et brûlent sans discontinuer jusqu’au retour de l’Aube.

Mais alors que tombe le Crépuscule, des événements étranges et inquiétants se multiplient dans la petite ville de Lux Ferre : des lanternes sont retrouvées brisées, des créatures hideuses sortent au grand jour et de sinistres ambassadeurs aux motivations troubles font leur apparition (…) « 

Alors que les dernières festivités s’achèvent à Lux Ferre, une jeune femme vivant aux abords de la ville, découvre les étranges agissements d’un homme au sein des marées… Peu de temps après, Nour et Zillah, deux Chasse-les-Ombres , apprennent que, dans les différentes concessions, on a retrouvé des lanternes brisées. Qui est responsable de ces actes vandalismes ? Et pourquoi détruire leur principale défense contre les créatures de l’obscurité ?

Ce roman fut, pour moi, une véritable petite douceur et la source de nombreux sourires. Pourtant, il est histoire de complot, de morts, de colère et de jalousie et bien d’autres « petites choses agréables ». Mais je ne pouvais pas faire autrement face à sa galerie de personnages forte attachantes. L’intrigue se concentrant principalement au niveau des Chasse-les-ombres, groupes qui ont pour ordre de maintenir les lanternes allumées au sein de la ville et auquel appartiennent Nour et Zillah. Tout en apprenant à connaître les jeunes femmes, nous allons faire connaissance de leur entourage: Lucinda, grande rivale dans le partage des concessions; Les jumelles Clara et Clarissa source infinie de toutes les informations et rumeurs qui circulent en ville, Alban grand mécanicien avec la tête dans les étoiles, Carmina et son talent en herboristerie et bien d’autres encore…

Il était plaisant de voir une si grande variété de personnages, avec quelques clichés pour certains il faut l’avouer, mais apportant beaucoup de richesse au récit. Ils vont vous faire sourire, lever les yeux au ciel, grogner, vous surprendre… Bref ! Vous allez prendre plaisir à les connaître et avoir l’agréable envie de faire partie de leur cercle d’amis.

Quant à l’intrigue, elle est assez basique. Des personnes semblent vouloir déstabiliser la ville de Lux Ferre en détruisant leurs défenses pour les laisser vulnérables face aux attaques des monstres  du marais. On comprend très vite qui sont les responsables et les raisons de cette stratégie des plus funestes. Mais cela ne m’a pas plus dérangée, car j’ai aimé l’univers créé par l’autrice. Mêlant quelques éléments de la SF avec une touche de  romance apportée avec une pointe d’humour et ne prenant aucunement le dessus sur l’intrigue, je n’ai aucun mal à lui laisser me conter l’histoire de ses Chasse-les-Ombres.

 

Conclusion:

« Chasse les ombres » fut parmi mes dernières lectures de cet été et la seconde qui utilise cette opposition entre la sécurité de la lumière et les dangers de l’obscurité. Dans un style fluide, bien rythmé, l’autrice arrive à nous embarquer dans une jolie aventure en seulement 200 pages

Et bien que le danger plane dans l’obscurité du marais, le risque des révoltes et des chamboulements politiques, je n’aie pu m’empêcher de me dire qu’il doit être bien agréable d’être en compagnie de Nour, Zillah et de leurs amis. Il est clair que l’on ne doit pas s’ennuyer un seul instant !

Ce n’est pas tout, mais je dois préparer ma dernière partie de « Clair/Obscur » avec un film de mon enfance. Petit indice: « Je suis le Seigneur des Ténèbres. Il me faut la consolation des ombres et l’obscurité de la nuit. Seul le soleil peut me détruire. Tout ceci doit changer. Ce soir, le soleil se couchera pour toujours. Il n’y aura plus jamais d’aube nouvelle. »

Et encore désolée pour ce petit retard :/

 

(Image à la une de Tofuvi )

Publicités

Un commentaire sur “Chasse les ombres, de Pamimqa (Clair/Obscur #2)

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :