Midnight tales (tome 1), de Bablet, Singelin, Sourya et GaX

Midnight_tales_horiz01

 

 

9791033505419_1_75

AUTEUR: Mathieu Bablet – Guillaume Singelin – Sourya
TITRE: Midnight Tales ( tome 1 )
ÉDITEUR, ANNÉE: Ankama, 2018
NOMBRE DE PAGES: 140 pages.

 

 

 

 

 

 

Reçu lors de la dernière masse critique de 2018, j’ai pu enfin découvrir ce recueil de nouvelles illustrées. Ambiance cosy, accompagnée d’une bonne tasse de thé chaud, c’est l’heure de vous dévoiler les secrets du « Midnight Tales »

 

Résumé:
« Mêlant le thème de l’ésotérisme à l’épouvante lovecraftienne, ces « contes de minuit » sont des histoires courtes et indépendantes les unes des autres, se déroulant aux quatre coins du monde. Des ghats de Bénarès aux plages de l’angleterre, les héroïnes de Midnight Tales partagent la même mythologie. Chacune de ces Midnight Girls combat les forces de l’ombre et les mauvais esprits, au sein de l’Ordre de minuit, un groupe essentiellement composé de femmes. Des gardiennes, fières de leur appartenance à une corporation secrète qui pourtant les prive d’une existence normale. Qui sait si leurs routes finiront par se croiser ? »

Des courts récits parlant d’un ordre ancestral composé de femmes et imprégné d’ésotérisme, de sorcellerie et de mythologie… Rien de plus à ajouter, j’étais déjà impatiente de le lire ! Et alors que je tournais les premières pages de ce recueil, je me suis souvenue avec nostalgie d’un ancien film composé de petites histoires horrifiques teintées d’humour noir: Creepshow. Elle donna d’ailleurs une série d’anthologie « Les contes de la crypte ». Bref ! J’arrête ma nostalgie et parlons de « Midnight tales »

« Midnight Tales » est composé de 4 histoires et d’une nouvelle. Elles sont toutes liées par l’existence de « L’ordre du Minuit », groupe composé seulement de femmes et qui, depuis des siècles, lutte contre les forces occultes.  Et entre chacune des histoires, nous avons des petits articles qui reviennent sur les légendes ou mythologies évoqués au sein des récits. Côté illustration, celles-ci se partagent entre Mathieu Bablet qui a écrit les scénarios, Singelin, Sourya et GaX.

 

Alors, quelle fut ma réaction à la fin de lecture ? Je vous l’avoue, elle fut assez partagée à cause de ces différents récits:

2318198C-1C29-4C22-81AF-78DF369E00D7

– La première, « The last dance », se déroule durant le bal de fin d’année des 4 héroïnes, préoccupées par leurs avenirs après le lycée. Le côté « Buffy » m’a fait sourire, j’ai beaucoup accroché aux illustrations et apprécié de voir des protagonistes avec différentes morphologies et, enfin, je me suis intéressée à la légende liée à cette histoire. Malheureusement, il y’a des clichés habituels que l’on retrouve dans les séries américaines pour ado et qui ont atténué m’ont enthousiasme pour ce récit.

 

 

Midnight_tales_vert01– La seconde, « Samsara », est celle qui m’a touché. Le récit se déroule en Inde, près du Gange. Tout en prenant source dans la mythologie indienne sur ce fleuve sacré, celle-ci traite aussi des conditions de la femme dans ce pays et le poids de la dot au sein de cette société. Alors certes, on peut se douter de ce qu’il va arriver à la fin, mais l’histoire ne reste pas moins touchante et marquante.

 

 

– Puis nous avons la nouvelle écrite par Elsa Bordier, « Avant la tempête »... Cela a été un peu une douche froide, surtout après « Samsara ». Les événements vont trop vite et je n’ai accroché à aucun personnage.

 

28612– Ensuite, nous avons « Nightmare from the shore »Mon préféré. Que ce soit pour son récit qui prend source dans les légendes des îles englouties près de Cornouailles, ses personnages atypiques, sa touche lovecraftienne, les illustrations et les couleurs de Bablet… Bref ! C’est la pépite de ce recueil.

 

 

2428_P15


-Enfin, on finit avec
« Devil’s garden », le seul qui ne soit pas one-shot et à suivre dans le second tome. Et c’est encore la douche froide. Même côté dessin, cela tranche beaucoup trop avec les précédents.

 

 

 

 

Conclusion:

J’avais beaucoup d’attente pour ce recueil. Malheureusement, je ressors avec un sentiment un peu mitigé. Il est dommage que les récits ne soient pas tous de la même qualité. J’ai eu un peu l’impression de faire les montagnes russes lors de ma lecture. Mais pour son concept et les deux récits qui m’ont beaucoup plu, je me laisserai tenter par le second tome si j’en ai l’occasion.

Bon, j’ai fini ma chronique et mon thé. Je vais me faire une soirée rétro avec « Les contes de la Crypte »…

Résultat de recherche d'images pour

 

tous les livres sur Babelio.com

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s