Spike Lee – un cinéaste controversé, de Régis Dubois

AUTEUR: Régis Dubois (Préface de Jean-Claude Barny)
TITRE: Spike Lee, un cinéaste controversé
ÉDITEUR, ANNÉE: Lettmotif, 2019
NOMBRE DE PAGES: 162 pages.

 

 

 

 

Résumé: 

« Spike Lee, l’enfant terrible du cinéma afro-américain, est depuis ses débuts en 1986 autant connu pour l’originalité de son cinéma que pour ses coups d’éclats médiatiques. Baptisé  »le Noir le plus en colère d’Amérique » à l’occasion de la sortie de Malcolm X (1992), il n’a eu de cesse tout au long de sa carrière d’entretenir la polémique. Avec des oeuvres engagées comme Do the Right Thing, Jungle Fever, The Very Black Show ou BlacKkKlansman, mais aussi des films moins controversés tels He Got Game, La 25e heure ou Inside Man, il aura marqué de son passage la grande histoire du 7e Art. Et pourtant, à ce jour, aucune monographie française évoquant l’ensemble de son oeuvre n’est parue en libraire. Ce livre a ainsi pour but de corriger cet oubli en revenant sur toute l’oeuvre du cinéaste pour lui redonner la place qui lui revient au centre de l’historiographie du cinéma américain, avec la secrète intention de rappeler aux plus jeunes combien son rôle de pionnier fut décisif dans l’émergence d un cinéma noir américain. »

Spike Lee… La première fois que j’ai entendu le nom de ce réalisateur, c’était lorsque mon grand frère avait loué la cassette de « Do the right thing » pour le regarder avec des amis. D’après « ses dires », c’était le film à voir. Etant trop jeune et plus intéressée par mes animés, je n’avais pas essayé de voir le film en catimini pour ne pas me faire gronder.

Puis les années passent… J’ai commencé à me prendre de passion pour le cinéma et à louer de nombreuses cassettes vidéo (petit moment de nostalgie pour être vite remplacé par le poids des années sur mes épaules)… Et je tombe sur ce fameux « Do the right thing »… Il était temps pour moi de découvrir la filmographie de ce réalisateur noir qui avait su s’imposer à Hollywood, sans pour autant se renier.

Aujourd’hui, j’ai retrouvé ce même désir en lisant cette seule monographie française consacrée à Spike Lee.
Ecrit par Régis Dubois dont on ressent son admiration mais qui garde un esprit critique, nous avons une analyse pointue de la filmographie de ce grand réalisateur:
– Les films qui ont marqué toute une génération (Nola Darling, Do the Right Thing, Jungle Fever…); mais aussi le « creux de la vague » qu’il a connu après la sortie retentissante de « Malcom X« ;  les polémiques bien plus mises en avant que la sortie de ses films et, enfin, son retour sur le devant la scène avec « BlacKkKlansman : J’ai infiltré le Ku Klux Klan« .

Si vous aimez le cinéma, il me semble impensable de passer à côté de ce réalisateur. Pourquoi ? Juste pour avoir été le premier à montrer la communauté noire sous d’autres facettes que des clichés habituels et pour le travail de ses mises en scène. Peut-être aussi, parce qu’il a été un levier pour des acteurs tels que Denzel Washington, Samuel L. Jackson et une source d’inspiration pour une nouvelle génération de réalisateurs noirs (Jordan Peele, Steve McQueen…) à qui il a a ouvert la voie. Bref ! Ne vous arrêtez pas aux polémiques. Pour comprendre son impact dans le domaine du cinéma et avoir su taper là où cela fait mal, je vous invite à lire cette monographie.

Un « Angry Man » peut-être, mais qui, pour moi, fut essentiel pour bouger les lignes et ce n’est pas encore fini…

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s