La fille du calligraphe, de Zandonella Caterina

Le grand rendez-vous de décembre… Moi (assise sur mon canapé, très concentrée): Paire de basket, ok… Petites bouteilles d’eau, ok… Barres de céréales vitaminées, ok… Catherine (levant les yeux au ciel et se tournant vers Mininous): J’avais oublié « ce grand rendez-vous de décembre ». Tu as vraiment droit à cela chaque année ? Mininous (rangeant des…

Gloria, de Martine Pouchain

Départ mouvementé… 05 août 2012- 5h45 (dans la chambre) … Moi (me levant en sursaut du lit): Merde ! Le réveil n’a pas sonné ! On a déjà 20 minutes de retard (Secouant Chéri, puis sautant du lit pour foncer dans le couloir ): Vite ! Mininous, debout ! 6h50 (près de l’entrée) Moi (courant…

« Le fantôme de Canterville » d’Oscar Wilde

Bouh ! Catherine (parlant à voix basse): Pourquoi il a fallu que Nadia me demande, à moi, de chercher ce livre dans cette remise plongée à moitié dans l’obscurité. C’est flippant ici… Et ça doit grouiller d’araignées et autres choses étranges… Voix inconnue (gutturale et venant de sa droite): Oui, tel que moi… Enfin une âme pour me nourrir….

Douze Princesses, de Xiang Hua et Studio One

Raconte moi une histoire… Mininous (à l’âge de 6 ans): Je veux une histoire avant de faire dodo Moi (regardant Chéri): Tu as une idée, car là, je suis à court niveau conte Chéri (réfléchissant): Hum… Une histoire…. 15 minutes plus tard, dans la chambre de Mininous… Chéri (assis prêt de Mininous sur le lit):…

L’écrivain abominable, de Balpe et Badel

Une belle réputation… Un jeune garçon de 10 ans (rentrant dans la librairie et courant vers moi): Bonjour ! Vous êtes la dame qui fait peur ? Moi (stupéfaite): Pardon ? Catherine ( tenant une pile de livres et me regardant): Qu’est-ce que tu as encore fait ? Moi (pleurnichant presque): Je n’ai rien fait,…

Cœur de Pierre, de Gauthier et Almanza

L’amour… Moi (assise à mon bureau, mordillant un crayon): Hum… C’est bientôt la fête des amoureux et il faut décider quels livres seront mis dans la vitrine pour cette occasion Catherine (assise de l’autre côté du bureau, le portable à la main): Oui, oui… Moi (la regardant, puis agitant une main devant son visage): Coucou,…