La maison où je suis mort autrefois, de Keigo Higashino

Vieux souvenirs d'enfance... Moi (en pause midi, prête à déjeuner): Dire que les vacances sont finies et nous voilà de retour au boulot... Après, il y'a pire comme lieu de travail mais bon... Bref ! Bye, bye grass' mat. Nadia (ouvrant une canette, toute souriante): Durant mes vacances, j'ai profité pour retourner dans le village... Lire la Suite →

Publicités

Juste avant la nuit, d’Isabel Ashdown

We are family... Chéri ( apportant un bol de chips dans le salon): C'est l'heure du film à thèmes. C'est à qui de choisir ? Moi (piquant une chips et lui souriant ): C'est à mon tour ! Je choisis le thème des soeurs. Chéri ( très curieux): Pourquoi les "soeurs" ? Moi ( d'une... Lire la Suite →

Piège conjugal, de Michelle Richmond

Les joies du mariage... Moi (devant un film romantique): "Et jusqu'à ce que la mort vous sépare"... Hum... Tu imagines le poids de ses mots, à l'époque où la notion du divorce n'était même pas envisagée. De plus, une grande partie des mariages étaient arrangés. Devoir te coltiner un conjoint/conjointe pour lequel le seul sentiment... Lire la Suite →

Boréal, de Sonja Delzongle

Une soirée sous la neige... Nadia, une autre collègue de travail (savourant son thé): Merci de m'avoir accueillie chez toi. Avec la neige et ma voiture qui m'a complètement lâchée, j'ai cru que j'allais finir par dormir dans la librairie. Moi (posant des couettes sur le canapé): Aucun soucis ! Je n'allais pas te laisser... Lire la Suite →

Confession, de Richard Montanari

Me reconnais-tu ? La fleuriste (avec surprise): Oh mon dieu ! C'est toi Laura. J'allais ne pas te reconnaître ! Je ne savais pas que tu étais revenue dans la région. Moi (sans voix quelques secondes, puis avec un sourire): Oui, c'est bien moi. Je suis revenue, pour quelques jours, rendre visite à la famille.... Lire la Suite →

Lumière noire, de Lisa Gardner

Oppression... A mon bureau... Catherine (s'asseyant face à mon bureau): Tu as lu le dernier Gardner ? Moi (classant des feuilles): Non... A la pause-café: Catherine (mordillant sa touillette): Tu as commencé le dernier Gardner ? Moi (la regardant bizarrement): Euh... Non Devant les toilettes Catherine (me bloquant les portes des toilettes): Tu as commencé... Lire la Suite →

Le mystère Jérôme Bosch, de Peter Dempf

Que vois-je ? Catherine (la tête, penchée d'un côté et mordillant sa lèvre): Je pense que cela représente la solitude. Liam (tapotant du doigt son menton): Pour ma part, c'est une ouverture dans un monde fermé. Et toi, Klo ? Moi (fronçant les sourcils et jetant un coup d’œil vers mes collègues): Vous voyez vraiment... Lire la Suite →

Sous ses yeux, de Ross Armstrong

'Jolis oiseaux... Moi (observant un nid d'oiseau avec des jumelles): Nadia, tu te rappelles le petit couple d'oiseaux qui a fait son nid dans l'arbre face à notre librairie ? Je pense que la maman couve ses petits bébés maintenant. Nadia (prenant les jumelles que je lui tends et observant à son tour): Hum... Voyons,... Lire la Suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑